Société

L’indépendance n’est pas la rupture avec la France c’est le changement de notre société pour que cessent la gabegie budgétaire, le pillage économique

Lors du Comité Directeur de l’Union Calédonienne samedi 21 avril, Daniel Goa, porte parole du FNLKS a explicité ses attentes concernant le référendum du 4 novembre. Extraits.

… La route s’ouvre vers cette consultation référendaire et nous devons faire l’unité…

Cette unité de parole apportera de la clarification, car aujourd’hui les tergiversations de certains indépendantistes sèment le trouble dans l’esprit de la population. Nous n’avons pas besoin de cela et ceux qui préparent déjà les élections provinciales de 2019 doivent s’effacer devant l’intérêt supérieur du peuple Kanak c’est-à-dire l’accession à sa pleine et entière souveraineté.

Un peuple qui perd UNI est un peuple qui a été rendu minoritaire chez lui

Dans le cadre du processus de décolonisation engagé en 1986, il n’y a que deux interlocuteurs reconnus par l’ONU : l’état français et le FLNKS représentant le peuple premier. Personne d’autre. Toutes les composantes du front doivent être mobilisées sur l’enjeu de l’UNITÉ et s’aligner pour garder une cohésion politique. Je vous redis, un peuple qui perd UNI est un peuple qui a été rendu minoritaire chez lui. S’il perd parce qu’il est DESUNI, quelle crédibilité gardera t-il pour la suite de sa revendication ?

Les partis indépendantistes qui ne s’aligneront pas, marqueront ainsi leur position quant à la question de l’indépendance. Ce sera le premier référendum en interne sur l’indépendance, un test intéressant pour le monde indépendantiste…

Seule la ligne politique de l’Union Calédonienne doit compter et être portée. Les militants de notre mouvement… doivent choisir, Ils restent à l’Union Calédonienne ou alors ils s’en vont… Ils ne tromperont plus personne avec le discours pseudo révolutionnaire qui ne sert qu’à attiser des vielles querelles d’un autre temps et faire peur. Ils sont les vrais alliés de la droite locale et aurait bien plus leur place dans les républicains calédoniens ou le Front National pour défendre le maintien de la France…

Plutôt que d’aller crier dans les rues « les blancs dehors, faire des revendications de terres hasardeuses ou dire que les dirigeants FLNKS auraient invité le Président MACRON à Ouvéa » ces personnes sont forcément guidées par des personnes non Kanak car ces slogans sont contre toutes les valeurs KANAKS.

Je rappelle que nous avons donné notre parole pour qu’il y ait un peuple calédonien et nous ne pouvons pas la renier. Je rappelle que les terres claniques doivent être revendiquées par les clans propriétaires et non des clans arrivés, et enfin au nom de la coutume KANAK, il est impossible qu’un Kanak ne s’aventure à lancer une invitation à une personnalité sur la terre d’un clan.

Je m’interroge vivement sur les motivations de ceux qui déclarent une telle énormité dans une émission de télévision, venant de personnalités Kanak en mal de reconnaissance, ce ne peut être que de la démagogie politicienne.

Nous ne cautionnerons plus ces écarts et atteintes à l’unité, nous devons nous concentrer et savoir comment convaincre les autres par le pari sur l’intelligence comme nous nous y sommes engagés.

Les calédoniens non indépendantistes ont peur de ce trou noir du lendemain, et nos insuffisances et nos erreurs de communication ne les encouragent pas à venir avec nous. De plus en plus; ils sont convaincus et nous le voyons chaque jour car nous sommes interrogés, questionnés et encouragés. Il suffirait de lever ces doutes et ces peurs, parc qu’ils veulent savoir comment nous financerons nos besoins budgétaires, comment se passera l’éducation, la santé, la solidarité sociale, le respect de la propriété privée.

Les calédoniens ont marre de notre système actuel de société

Nous avons ces réponses, nous devons donc les donner et nous expliquer pour que tous adhèrent  et c’est ainsi que nous convaincrons.

Les calédoniens ont marre de notre système actuel de société, ils n’en peuvent plus et sont de plus en plus sollicités sur leurs deniers personnels. Notre système dérive inexorablement et ce sont toujours les petites classes qui trinquent et les nantis ne paient pas, pourtant ils évadent, ils pillent. Tout ceci est très favorable pour notre combat et notre projet indépendantiste car nous voulons le mieux vivre, le partage.

L’indépendance n’est pas la rupture avec la France ou la région, telle qu’elle est décriée par les loyalistes, c’est avant tout le changement de notre société pour que cessent la gabegie budgétaire, le pillage économique orchestré par les multinationales, l’impossibilité d’accéder à notre ressource, mais aussi changer les gouvernances de nos administrations et du Pays.

Je vous ai annoncé qu’au lendemain du référendum plus rien ne serait comme avant, et bien c’est nous allons faire et entreprendre dès maintenant. L’union Calédonienne dénoncera avec force tous ces travers de notre vie économique et politique qui nuit aux intérêts du peuple calédonien. Nous porterons l’avènement d’un nouveau modèle social. Nous poserons systématiquement des questions aux administrations, aux responsables politiques et aux personnes concernées pour comprendre certains us de la vie locale et certaines pratiques perverses de notre économie.

Je prendrai un seul exemple pour illustrer ce qui va se passer, le gouvernement s’est doté d’une politique de transition énergétique que nous soutenons.  Tous les derniers quotas de 2017, ont été attribués à une société française, la société QUADRANT, qui n’investit rien dans ce pays, bénéficie de défiscalisation, ne fait pas travailler les entreprises locales ni la main d’œuvre locale.  Elle se trouve attributaire de l’ensemble des derniers quotas alors qu’elle n’est pas la mieux disante et surtout qu’elle est payée 5 Francs plus cher pour la production d’un KWH que son concurrent direct. De qui se moque t’on et cela coutera aux contribuables calédoniens, pour une ferme de 12 MGW, une somme supérieure à 100 millions par an et sur 20 ans, environ de 2 milliards.

Ces attributions douteuses vont faire que nous rebâtissons de nouveaux monopoles pour des sociétés extérieures et c’est encore du pillage qui s’installe. Nous enquêterons sur ce dossier et n’hésiterons pas à alerter le procureur de la République pour révéler des faits délictueux si besoin…

Previous post

Diamant : Une remontée dans le temps

Next post

Mgr David Macaire : On s'est fait coloniser idéologiquement par l'Europe, société de consommation, d'egoïsme, de solitude

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *