Société

La photo d’un golfeur guadeloupéen manipulée par un groupe d’extrème droite

Quand la photo d’un club de golf est détournée par un groupe extrémiste et comment un guadeloupéen originaire de Pointe Noire, se retrouve, contre son gré, utilisé pour leur propagande. Homme sage, il a décidé d’appliquer dans cette affaire la maxime : « la parole est d’argent, le silence est d’or ».

julien-narcisse-photo-1

Un père de famille devenu un migrant profiteur du système par une simple légende

Pouilly-en-Auxois, ville de 1 500 habitants, à 40 kilomètres de Dijon, héberge depuis un an dans une ancienne caserne de gendarmerie une soixantaine de demandeurs d’asile éthiopiens, érythréens, soudanais, congolais.

Touchant environ 11 euros par jour au titre de l’allocation temporaire d’attente aide,  et invités à l’occasion de la Chandeleur par le patron d’un restaurant 4 étoiles pour une crêpe party, les anti-migrants déclenchent dès lors la guerre à ces originaires de la Corne de l’Afrique.

Jeudi 13 octobre, le groupe Stop immigration France poste sur sa page Facebook la photo d’un homme de couleur, de dos, qui joue au golf avec comme légende « migrant à Pouilly-en-Auxois, 21 » entrainant un flot de réactions indignées sur l’état de délabrement de la « Pauvre France » et près de 800 partages.

golf-stop

Sauf que le golfeur migrant était trop beau. La volonté délibérée du gropuscule extrémiste de masquer la vérité est établie par Fréderic Joly journaliste à Le Bien Public Dijon. Voici ses conclusions de son enquête: « …L’homme en question n’est pas du tout migrant à Pouilly-en-Auxois. Il s’agit de Julien Narcisse, le responsable du golf du château de Chailly-sur-Armançon, qu’on reconnaît aussi sur la photo.

« La photo n’a pas été faite à mon insu », réagit-il. Elle a été réalisée en interne dans le cadre de la promotion du château de Chailly et diffusée sur différents supports de communication.  Julien Narcisse a d’abord jugé l’image détournée « méprisante et dérangeante ». Il a ensuite hésité sur la démarche à adopter, avant de finalement décider de ne pas engager de poursuites ­contre Stop immigration France. « Je ne veux pas apporter de l’eau à leur moulin », résume-t-il. « Si je porte plainte, ça changera quoi ? Ce n’est pas la première fois qu’une image est ainsi détournée, et ce ne sera sans doute pas la dernière. Vous savez, je suis originaire de la Guadeloupe. Et en Guadeloupe, il y a un dicton qui dit : “On répond aux imbéciles par le silence”. C’est l’attitude que j’ai décidé d’adopter. »

Des paroles empreintes de sérénité dans une période procédurière où chacun accuse l’autre de tous les mots, où les manipulations se multiplient et les informations non vérifiées deviennent parole d’évangile.

Previous post

La Jeanne D'ARC noire, mère de la Révolution africaine

Next post

La tribune de Manuel Valls sur l'esclavage

Joël DIN

Joël DIN

1 Comment

  1. Jacky LureL
    octobre 31, 2016 at 02:59 — Répondre

    Bravo, Julien, tu as raison !

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *