Evénements

L’EXPLOIT INTERCONTINENTAL DES GWADA HAND’GIRLS !!!

Exploit sans précédent ! Les guadeloupéennes championnes intercontinentales de handball ! Les guadeloupéennes ont  remporté l’IHF TROPHY MONDIAL U 20 de handball qui s’est déroulé du 21 au 25 octobre en Bulgarie.

@Liguehandballguadeloupe

Les ouzbeques ont du reconnaitre la supériorité guadeloupéenne @Liguehandballguadeloupe

La sélection est composée uniquement de joueuses originaires de la Guadeloupe et ayant évolué dans les clubs locaux. La sélection féminine de Guadeloupe représentait le continent Américain grâce à sa victoire acquise en Colombie. Les filles avaient été victorieuses du Mexique en finale 31-27 du tournoi panaméricain. Les U 20 ont donc  affronté à compter du 21 octobre 2015 les représentantes des 4 autres continents.

hand ancien

Les Gwada hand’girls déjà championnes de l’IHF Pan American Trophy en mai dernier

1er match :Mercredi 21 octobre la Guadeloupe rencontrait  l »équipe de Bulgarie, représentante du continent européen, tenante du titre et pays organisateur Guadeloupe 26 Bulgarie 22 Méline Nocandy a inscrit 10 buts.

2ème match : jeudi 22 octobre Guadeloupe 49 Nouvelle-Zélande  11.

3ème match : vendredi 23 octobre, la Guadeloupe rencontrait le Sénégal. Les lioncelles du Sénégal avaient  réussi à offrir au handball sénégalais son premier titre continental avec un parcours sans faute, après la victoire en finale devant le Kenya ( 34-23 ), le samedi 8 août 2015. Guadeloupe 37 Sénégal 26

4ème match : dimanche 25 octobre, la Guadeloupe rencontrait l’Ouzbékistan Guadeloupe 36 Ouzbékistan 20 Les représentantes de l’Asie malgré une excellente gardienne ont rendu les armes.

Qui et que doit-on féliciter ?

  • Le pôle espoirs de la Guadeloupe organisme formateur
  • Le travail effectué au sein des clubs
  • Les entraîneurs Francis Malinur et Olivier Orfèvre

Mais après ? Quelles sont les retombées pour le handball guadeloupéen ?

Les filles sont aspirées systématiquement par les structures professionnelles en France, laissant régulièrement des dents creuses dans les effectifs des clubs

Autre question : y-a t-il des rétributions financières pour les instances formatrices  ? Que vont devenir les joueuses qui n’ont pas intégré de clubs professionnels ? Peut-on être sur le toit du monde et dans l’anonymat ?

Privilégier la culture amateur  de la performance est un vœu pieux.

Dans une économie atone comme celle de la Guadeloupe, les accords entre les écoles ou centres sportifs et les entreprises ne sont pas réalisables, et la réussite de nos jours ne s’envisage pas sans une totale disponibilité de l’athlète. Les résultats de ces jeunes filles s’expliquent par la présence en Guadeloupe de techniciens de haut niveau et par la motivation de toute une génération incroyablement douée.

Jusqu’à quand ? Mais ne boudons pas notre plaisir. Woulo Gwadloup !

trophy IHF

Previous post

POLITIQUE EN GUADELOUPE : LE 3ème HOMME

Next post

COUPE DE FRANCE DE FOOTBALL : LES QUALIFIES POUR LE 7ème TOUR

Théo LESCRUTATEUR

Théo LESCRUTATEUR

4 Comments

  1. Marco
    octobre 27, 2015 at 03:19 — Répondre

    Une précision : il s’agit du tournoi continental des ligues mineures. Mais je dis bravo.

  2. Reponse a Marco
    octobre 27, 2015 at 16:41 — Répondre

    Pourquoi minimiser cet exploit ? Ces filles ont gagné leur tournoi. La Bulgarie ou le Sénégal c’est combien de fois la Guadeloupe ? Nos jeunes sont au top.

  3. Denis
    octobre 27, 2015 at 22:31 — Répondre

    Bravo a cette équipe de guadeloupe qui porte haut les couleurs du handball antillo-guyanais. Cher Monsieur renseignez vous un minimum avant d’écrire car cette sélection n’est pas composée uniquement de jeunes provenant de la Guadeloupe il y avait 3 Guyanaises au sein de l’effectif dont la gardienne titulaire Laititia SAIBOU, AUBERT J. Et la jeune BARRUS. Elle ont été repérées en Guyane puis ont intégré le pôle l’an dernier.
    Bien a vous

    • octobre 28, 2015 at 08:20 — Répondre

      La première phrase de l’article a été malencontreusement tronquée et peut en effet prêter à confusion.Il fallait lire :
      La sélection est composée uniquement de joueuses originaires de la Guadeloupe ou ayant évolué dans des clubs locaux ou au pôle.
      Merci pour vos remarques

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *