Littérature

L’esclavage raconté aux enfants

L'esclave raconté à ma fille 2

« Participer à la reconstruction d’une mémoire collective pour fermer les blessures et avancer ensemble ». Voilà une belle et noble idée. Pourtant, ces temps-ci, les blessures des fils et filles d’esclaves que nous sommes, sont ravivées, « tchokées »  chaque jour un peu plus, par des évènements, des phrases, des lettres, des actes. Pour avancer au mieux ensemble, il nous faut commencer par « solidifier notre socle », nos enfants.

Voici deux livres qui leur sont dédiés :

  • « Grand-mère, ça commence où la Route de l’Esclave ? » de  Dany BEBEL-GISLER paru aux Editions JASOR. Ce livre, Dany BEBEL-GISLER l’a écrit en réponse à sa petite-fille de 3 ans qui lui posait cette question. Pour la première fois, l’auteur écrit pour les enfants auxquels elle explique l’esclavage, la traite négrière, le commerce triangulaire, les révoltes, le marronnage ou encore l’insurrection à travers l’histoire de Moussa, le petit Africain. Le livre est illustré de documents d’époque et d’aquarelles d’une artiste peintre guadeloupéenne, Michelle Chomereau-Lamotte.
  • « L’esclavage raconté à ma fille » de Christiane TAUBIRA, paru aux éditions Bibliographe. C’est le livre d’une mère militante et passionnée qui raconte à sa fille  l’histoire des souffrances et des révoltes des peuples victimes de l’esclavage. Avec une remarquable force de conviction, elle rappelle que, si cette pratique est abolie en France depuis cent cinquante ans, ses conséquences morales, politiques et économiques affectent aujourd’hui encore des millions d’individus.

 

Lydia PONCHATEAU

Previous post

Thierry MORMIN

Next post

PRIX CELIMENE 2015

Lydia PONCHATEAU

Lydia PONCHATEAU

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *