Société

LES VOEUX DE MANUEL VALLS

Le jeudi 28 janvier 2016, le 1er ministre Manuel VALLS présentait ses vœux devant les journalistes reçus dans les salons de l’Hôtel Matignon à Paris.

Les différents thèmes abordés tels que la déchéance de nationalité, la révision constitutionnelle, le départ fracassant de Christiane Taubira rentrent dans le corps du discours et confirment les préoccupations existentielles de l’Etat.

Il annonce alors que l’année 2016 sera une année difficile, passionnante et ambitieuse. Il faudra donc compter sur la cohérence comme base. Car la constance du politique c’est de répondre aux grandes lignes. Partager exigence et solidarité sont les mots-clés de la cohérence. Cette idée de cohérence reviendra souvent dans son discours notamment, se manière sous-entendue sur le positionnement de Christiane Taubira et le reste du gouvernement…

Le 1er ministre ne pouvait s’empêcher de parler du départ de la ministre de la Justice et à ce titre fait l’éloge de Christiane Taubira qui a mené un grand combat pour le mariage pour tous, qui a su engager des réformes et qui a gardé malgré toutes les attaques qu’elle a subies, la posture d’une femme digne. Soutenue par le Président de la République, par lui-même Manuel Valls et par les autres ministres dans les moments de turbulences, elle va tout de même manquer au gouvernement. Il ne n’oubliera pas de dire qu’ils ont bien travaillé ensemble jusqu’à partager des groupes de littérature ! Rappelons que Christiane Taubira, ministre de la Justice, a quitté le gouvernement sur un désaccord politique majeur.

Mais Manuel Valls revient toujours à la cohérence qui est le maître-mot de l’échiquier politique. Il dit qu’il est urgent de rappeler ce qui fait la France « Nous sommes de nouveau dans une guerre et en même temps dans une paix ». La responsabilité politique, c’est de le dire et d’affronter cette réalité. L’égalité, c’est de combattre les discriminations.

Ayant reçu en début de semaine le président du conseil Régional de Guadeloupe, ont été abordés les thèmes tels le déroulement de la coupe Davis et le problème de l’eau. Avec le Président de la collectivité de  Guyane, la continuité territoriale et l’équilibre budgétaire de la nouvelle collectivité ont été au centre des discussions. Interrogé au sujet de la future Loi sur l’égalité réelle portée par Victorin Lurel, le 1er ministre ne donne aucune date mais confie que le dossier est suivi par le Président. Il semblerait cependant que la loi serait présentée en conseil des ministres de manière symbolique le 16 mars. Le premier ministre gardera-t-il la primeur de son annonce le soir à l’occasion du diner du CREFOM ?

 

Joseth SYMPHOR

Previous post

CHRISTIANE TAUBIRA : ECRITS ET MUSIQUE

Next post

le bataillon créole de Confiant récompensé

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *