Société

Les ultra-marins ont de l’audace

Sophie Elizeon a présenté vendredi lors d’une conférence de presse un rapport d’étude commandé par la délégation interministérielle pour l’Egalité des chances des Français d’Outre-Mer et réalisé par OpinionWay du 20 au 27 mai 2015.

La déléguée interministérielle dans le cadre de sa mission en faveur de l’accès à la pleine citoyenneté des ultramarins a établi un bilan de son mandat depuis sa nomination le 3 octobre 2012 et en a rappelé les lignes directrices : anticiper les situations amplifiant les inégalités constatées, intervenir pour les rectifier, faire prendre conscience dans les services publics de la réalité de ces inégalités. En quête d’informations précises et chiffrées sur cette population, un échantillon de 520 originaires d’Outre-Mer vivant dans l’hexagone (54 % d’hommes 46 % de femmes) a été consulté avec une marge d’erreur de 2 à 4,5 points : 28 % de Réunionnais, 25 % de Martiniquais, 21 % de Guadeloupéens 8 % de Calédoniens, 6 % de Guyanais, 5 % de Mahorais, des Polynésiens 3 %, les St Martinois, les St Barth et les Wallisiens représentant chacun 1 %. Etait prise en compte l’ancienneté dans l’hexagone : Originaire (ultramarin né dans un département ou un territoire d’outre-mer), Parents originaires ou Grands parents originaires de l’Outre-Mer. 28 % des interrogés vivent dans l’Ile de France, 72 % en Province. L’échantillon représentatif de la population française lui est constitué par 1052 personnes.

58 % des ultramarins ont un bon moral actuellement, 56 % un mauvais (total supérieur à 100), les confiants et enthousiastes étant 2 fois plus nombreux que les hexagonaux. Ceux dont les grands-parents viennent d’Outre-mer sont les plus méfiants en l’avenir (40 %). 

Ce sondage est l’occasion de tordre le cou à certains préjugés. Ainsi peut-on noter l’attirance de nos compatriotes pour l’entrepreneuriat contrairement à l’idée répandue de l’ultramarin fonctionnaire à tout prix. A la question « Vous personnellement, seriez-vous tenté ou avez-vous été tenté de devenir un entrepreneur ? » 61 % des ultramarins répondent oui contre 38 % pour la population française. Ensuite, l’ultramarin n’est pas spécifiquement plus associatif que l’hexagonal. Répondant à l’interrogation « Etes-vous membre d’une association ? » 24 % d’hexagonaux confirment contre 27 % des ultramarins ceux ci s’investissant surtout dans les domaines culturels, sportifs et sociaux.

Le comparatif sur les concepts associés aux territoires d’ailleurs révèlent des différences d’opinion. Les ultramarins sous-estiment le potentiel touristique de leurs pays d’origine (92 %), les hexagonaux (96  %) le plébiscitent mais en ont une image traditionnelle voire passéïste : 44 % associent le mot innovation à l’Outre-Mer contre 60 % des ultramarins.

Pour consulter : www.ultramarins.gouv.fr

Previous post

COMMUNIQUE EDF MARTINIQUE

Next post

Marine dewo : et après ?

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *