Société

LES PROJETS ULTRAMARINS EN FAVEUR DE L’ESS

La secrétaire d’État au Commerce, à l’Artisanat, à la Consommation et à l’Économie sociale et solidaire, Martine Pinville, la ministre des Outre-mer et la directrice des investissements et du développement local de la Caisse des Dépôts, Gabrielle Gauthey ont dévoilé jeudi 14 janvier les 14 lauréats de ce nouvel appel à projets destiné à valoriser les dynamiques locales en faveur du développement de l’économie sociale et solidaire (ESS) dans le cadre du 2ème appel à projets pour le développement des pôles territoriaux de coopération économique (PTCE).

Au niveau national, 14 projets ont été retenus et seront financièrement accompagnés sur trois ans pour un montant de 2,75 Meuros.

S’agissant des Outre-mer 2 projets ont été retenus :

  • En Martinique le PTCE « Animation Démocratie Nature – Les jardins du Gros Morne », porté par l’association CAID Patrimoine et son président André René Corail, regroupe des entreprises de production artisanale, agricole, culturelle, et des petits commerçants. Le projet vise à améliorer les conditions de production par mutualisation de petits outillages. Il s’agit, grâce à des procédés innovants, de relancer la production locale et de faire du Nord de l’île une destination économique et touristique.
  • A La Réunion, le PTCE Ecopal, porté par l’association Initiative Océan Indien et son président M Franck Dasilva, regroupe une entreprise de recyclage, une association spécialisée en fabrication de meubles en palettes et un organisme de formation. Il s’agit de créer une filière de recyclage de palettes. A la clef, des créations d’emploi d’insertion et la création d’une nouvelle gamme de produits.

D’autres projets éligibles n’ont pu être retenus. II restera toutefois envisageable que ces projets reçoivent sur les territoires un appui, dans le cadre de la mise en oeuvre du volet « Économie Sociale et Solidaire » du protocole de partenariat entre le Ministère des Outre-mer et la Caisse des dépôts, destiné à amplifier la convention nationale « Agir pour l’emploi et la création d’activités ».

L’économie sociale et solidaire est essentielle pour les outre-mer où elle totalise près de 51 000 salariés. Sur des territoires durement touchés par le chômage, ce secteur représente un important vivier d’emplois pérennes et non délocalisables.

Previous post

QUI A TUE MAGALIE MEJEAN ?

Next post

LUCETTE MICHAUX-CHEVRY MISE EN EXAMEN

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *