Société

les enseignants martiniquais se mobilisent

Une quarantaine d’enseignants stagiaires martiniquais doivent au 1er septembre rejoindre leurs académies de rattachement à savoir Versailles ou Créteil.

Malgré les courriers de révision adressés aux rectorats concernés, leur demande de réaffectation en Martinique n’a pas été satisfaite.

Le samedi 20 juin, à la maison des syndicats à Fort de France les enseignants stagiaires dénonçaient les mutations forcées et systématiques des néo-titulaires et de certains titulaires, la déstabilisation et l’éclatement des familles concernées, la centaine de suppressions de postes et le non remplacement des départs à la retraite, la fermeture de divisions et de sections dans le second degré, la dégradation des conditions d’enseignement et rendant plus difficile la prise en charge des élèves en difficulté, la généralisation des classes surchargées.

Appelé à quitter la Martinique pour Versailles, Thierry Ramael en reconversion professionnelle, marié deux enfants confiait ses inquiétudes. Comme les autres stagiaires, il souhaiterait que les élus soient plus convaincants au niveau du ministère et se bat pour le maintien de tous les professeurs néo titulaires au sein de l’Académie de Martinique.

Previous post

La course des héros

Next post

GUADELOUPE: EAU SECOURS ! LA SPIRALE INFERNALE

garincha josso

garincha josso

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *