Culture

Les drôles de calculs de France Télévisions en Outremer

Quand -18 est égal à +9. Les mathématiques télévisuelles ultramarines depuis l’intégration

Je regarde mon troupeau de chèvres et je suis toujours émerveillé par son organisation.

L’objet de ce troupeau est de faire du lait pour mon fromage.

Un jour, il y avait de la tension dans le troupeau. J’ai embauché, sur ma montagne du Péloponnèse, un DRH pour organiser le troupeau… je l’ai viré quand je l’ai vu traire mon chien de berger. R.H…Ressources humaines !

A-t-on fait pire déshumanisation que de traiter l’humain comme une ressource, comme du charbon, comme du bois ?

Au moins du temps des directeurs du Personnel on savait à quoi s’attendre.  C’était lui ou elle qui dirigeait le personnel, le recrutait, faisait attention à sa vie professionnelle, le dirigeait vers ses formations ou ses transformations.

Aujourd’hui les RH, font de la fiche de poste pure et administrative dans un monde mouvant : celui de la Télévision.

Comment voulez- vous quantifier, évaluer le talent ?

Et pourquoi les chefs du personnel y arrivaient alors que les RH de France Télévisions, quand ils embauchaient, le faisaient sur titre, sur diplômes, sur la mine, la cravate… Enfin sur tout, sauf sur le savoir-faire, l’écriture, le talent…

 

… En Outremer, les DRH ont inventé un nouveau truc : l’intégration.

Pour arriver au quota d’une vingtaine d’ETP ( Equivalents Temps Plein ) supprimés, imposé par Delphine Ernotte, les DRH ont proposé de supprimer sur le papier les rédacteurs-en-chef.

Deux par station et on multiplie par 9 stations.  Allez hop 18 postes supprimés !

En apparence, parce qu’ en échange, on nomme un super « red’ chef », une sorte de directeur de l’Info Locale, qui va gérer les rédactions de l’internet, de la radio et de la tv, aidé par un adjoint par secteur… Puis les rédactions seront fusionnées : un journaliste est un journaliste.

Dans les faits : les journalistes de Télévision…font de la télévision : JRI, rédacteurs, présentateurs : les journalistes de la radio font de la radio : présentateurs, rédacteurs, reporteurs et celui de l’internet, tente de faire son boulot.

Rien ne change. Mais comme il faut assurer une gestion continue de la rédaction et que le traitement de l’Info nécessite de travailler à flux tendu, on va laisser pour chaque rédaction, deux postes d’adjoints.

Car on ne peut pas tuer les anciens rédacteurs-en-chef méritants : on les garde à leur poste en leur donnant une vague nouvelle mission. Et ce qui passe pour une suppression de 18 postes est dans les faits la création de 9 postes de « directeurs » de l’info locale !

Quel cirque, quel abrutissement !  Quand on pense que tout cela a été imaginé dans un séminaire parisien hors de prix !

C’est du théâtre ! Ah ces DRH, heureusement qu’on les a…

Ils sont les stratèges de l’armée française en 1940 ! Ou des spartiates aux Thermopyles.  On est massacré mais on laisse passer ! France Télévisions n’en finit plus de vivre une décadence.

Sous le règne de la Reine de Pique, on aura vu une chaîne tout info invisible dans les sondages et les faits et surtout impayable sur le budget actuel et un ensemble de chaînes partir à la dérive vers le naufrage…

Pour arriver à un tel désastre, sans que les Dieux ne réagissent, il faut une sacrée dose d’impunité.

Chez nous en Grèce, le tyran coupable aurait bu sa coupe de cigüe jusqu’à la lie.

Sosthène

Previous post

Ils sont jeunes, noirs et ont la parole : "Noir is the new black" sur ARTE Radio

Next post

Rencontre Flessel/Bareigts : le prix des billets d'avion pour les sportifs ultramarins abordé

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *