Société

LES ASSISES DES OUTRE MER : Edouard PHILIPPE EN VISITE EN MARTINIQUE

Visite pluvieuse, projets heureux !?

Accueilli par la pluie des Outre mer, le premier ministre Edouard PHILIPPE a été reçu samedi  4 novembre d’abord par le président Alfred MARIE-JEANNE dans les locaux de la CTM, puis par la présidente de la CMT  Karine MOUSSEAU ainsi que par bien d’autres personnalités tels que Miguel LAVENTURE , Yan MONPLAISIR, Josette MANIN, Catherine CONCONNE  et les autres politiques de la Martinique qui l’attendaient à la porte de la tour Lumina, à Fort-de-France.

Cette première rencontre avait pour but de faire le point sur les « Assises des Outre mer ». Essentiellement sur les engagements du tourisme de la Martinique « …quelque chose de très fort, de très engagé, un développement très intéressant…. L’objectif étant de développer des pistes de travail avec de l’imagination, de la bonne volonté ;  le constat étant d’avoir pu partager de bons augures …».

Car, pour le 1er ministre, les Assises se trouvent différents de l’abstrait. Autrement dit, le tourisme est un enjeu pour la Martinique. Le chef de l’Etat a trouvé que c’était une bonne séance de travail de l’outre mer. Un grand travail diagnostic estime t-il et que maintenant il faut passer à l’action en travaillant avec des ateliers locaux.

« Nous avons entendu des propositions intéressantes. Il faut réussir à différencier la Martinique de ses compétiteurs. En plus, c’est le seul territoire d’appellation d’origine contrôlée. Ainsi donc la différenciation culturelle, telle que  littéraire et autres sujets ont été évoqués ».

Karine MOUSSEAU, quant à elle, avoue qu’il y a des choses qu’on ne peut débloquer rapidement  et que les ateliers se feront secteur par secteur. Les pistes à court terme sont, de façon non exhaustive, dans le domaine aérien, de l’hôtellerie, du tourisme sachant que dans chaque secteur, s’affirment des œuvres pragmatiques de ces politiques publiques.

Petit rappel : Les Assises des Outre mer étaient un engagement de la campagne d’Emmanuel Macron. Le Gouvernement a lancé les Assises le 4 octobre. Les contributions numériques ou issues des ateliers organisés par chaque territoire sont reçues d’octobre 2017 à mars 2018.

Le mot de la fin met l’accent sur l’espoir que les Assises seront efficaces pour l’avenir de la Martinique.

 

Joseth SYMPHOR

Previous post

LES CARIBÉENS BIENTÔT LES PLUS OBÈSES AU MONDE SELON L'OMS 

Next post

Caribbean Girl NYC : Une guadeloupéenne à New York

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *