Société

Les artistes s’engagent pour la paix en Haïti

James Germain, Emeline Michel et Beethova Obas s’engagent avec « Vwa Ayiti Pou Lapè »  

C’est une première en Haïti ! Du 16 avril au 17 mai 2015, James Germain, Emeline Michel et Beethova Obas iront à la rencontre des jeunes talents de 10 villes d’Haïti dont Carrefour, Jacmel, Aquin, Cayes, Fort National, Cabaret, Gonaïves et Hinche pour animer des ateliers de création musicale et des concerts sur les thématiques de la paix et de la non-violence. Puis les comédiens de la troupe Les Rescapés joueront des pièces interactives dans lesquelles les spectateurs montent sur scène pour proposer des solutions aux problèmes de violence communautaire et électorale, de violence contre les femmes et de la traite des enfants dans 22 localités d’Haïti, à l’invitation de la MINUSTAH aux côtés du Ministère de la Culture et en partenariat avec le réseau des Alliances Françaises et de l’UNESCO.

Pour James Germain, parler de paix et de non-violence est la seule façon d’avancer en Haïti. « La campagne Ann Chwazi lapè a une vraie logique et je pensais que, ensemble, la MINUSTAH, l’UNESCO et des artistes nous pourrions mettre sur pied quelque chose de significatif qui ait un message clair ».

Thomas Noreille, président de l’association Les Rescapés, explique que les spectateurs vont transformer le cours de l’histoire et devenir de véritables acteurs du changement, particulièrement en cette année électorale, période associée à la violence.

Selon la représentante spéciale du Secrétaire général de l’ONU en Haïti, Sandra Honoré, «La violence met non seulement en danger la sécurité des personnes, mais aussi les gains à la paix et à la stabilité que la population haïtienne a obtenus jusqu’à présent. Un climat de paix est dans l’intérêt de tous et de toutes. », a ajouté Mme Honoré.

 

Previous post

Mélina Seymour : Lettre ouverte au président de la république française

Next post

«Bonjour foulard, Bonjour madras»; Retour sur une vidéo buzz

garincha josso

garincha josso

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *