Musique

Les Antilles à l’honneur dans The Voice Africa

Claudy Siar a présenté la première saison de l’édition de The Voice Afrique Francophone. Au fil des émissions les futurs talents n’ont pas manqué de reprendre les grands standards de la musique antillaise. L’animateur revient pour nous sur le plus grand show télévisé de la planète dont la finale a eu lieu le samedi 4 février sur la chaîne de télévision VoxAfrica.

voice bon 3

 

97L : Claudy, Expliquez-nous d’abord comment vous êtes devenu le plus africain des antillais ?

Claudy Siar  : Je me suis toujours défini comme un africain de la caraïbe. Plus précisément un afro-caraïbéen de la Guadeloupe né à Paris. Mes engagements pour mon antillanité sont connus de tous (première marche de commémoration de l’abolition de l’esclavage en France le 23 avril 1993, création de TropiquesFM dont je reste le copropriétaire…et pas seulement). Ils sont indissociables de mes engagements en Afrique. De grands écrivains comme Cesaire et Condé nous ont ouvert la voie dans ce besoin d’union entre Africa et ses diasporas…dans un monde occidental qui nous à humilié dans les fers de la servitude esclavagiste puis coloniale.

Aujourd’hui la domination à prit une autre forme. Nous sommes parfois aveugle ou peu courageux face à ce qui entrave notre détermination légitime à bâtir une société plus égalitaire. Voila pourquoi je suis vent debout contre les personnes intégrant notre communauté pour finalement trahir notre aspiration à nous construire à grandir et à offrir à nos enfants, aux générations futures, le meilleur de nos édifices de réussites.

97L : La présentation d’un concours musical n’est pas une nouveauté pour vous ?

C.S : Non ! D’ailleurs, avec ma société, nous sommes les premiers à avoir créé la première compétition musicale panafricaine en 2008. Une star académie à l’africaine baptisée AfricaStar.

97L : Parlez-nous du jury

C.S : Les membres du jury sont des artistes majeurs exceptionnels. Charlotte Dipanda devenue l’une des voix magiques d’Afrique, Lokua Kanza que je considère comme l’un des meilleurs mélodistes de l’histoire de la musique, Singuila l’un des princes du RnB Francophone et A’Salfo le leader de Magic Sytem que j’ai découvert et révélé au monde en 1999 avec « 1er Gaou » devenu un titre culte. The Voice Afrique Francophone c’est avant tout le rêve devenu réalité d’une femme extraordinaire ! Rolande Kammogné, fondatrice de la chaîne VoxAfrica détentrice des droits de The Voice pour cette zone du monde. Des équipes exceptionnelles dont le professionnalisme a fait des miracles.

voice bon 2

97L : « Les Antilles à l’honneur », un hommage au vrai Zouk ?

C.S : La culture musicale antillaise est très présente en Afrique. Même en Afrique du Sud (où nous avons tourné ce programme) on écoute du Zouk. Les talents de cette première édition de TheVoice n’ont pas manqué de le rappeler en reprenant des chansons de Gilles Floro, Kassav´, Perle Lama, Princesse Lover, Jocelyne Labylle… Une fierté pour moi.

97L : Ne pourrait-on pas imaginer d’intégrer les caribéens francophones lors de la prochaine saison ?

C.S : (Rires) La Guadeloupe, la Martinique, La Réunion (plus proche géographiquement de l’Afrique) et la Guyane ne sont toujours pas indépendantes ! Peut-être Haïti qui est membre observateur de l’Union Africaine.

97L : Une anecdote à nous raconter sur cette édition ? 

C.S : Non mais une fierté d’avoir été auprès de tous ces talents aux capacités extraordinaires ! Et d’avoir été choisi, moi antillais, (certes descendant d’africains) pour incarner l’Afrique de tous les talents. Professionnellement, identitairement cela est une victoire que je partage avec les toutes les populations des Antilles/Guyane/Réunion.

Previous post

Taboo Génération pour un nouveau souffle au kompa

Next post

CES COUGARS AFRICAINES ET AMERICAINES EPOUSENT DORENAVANT LEURS FILS !

Joël DIN

Joël DIN

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *