Société

Les Antillais n’aiment pas les Blancs ?

Trois témoignages lus sur le site Dreuz.info suite à un article « Racisme anti-blanc : les sanglots longs des violons désaccordés de la gauche” que nous reproduisons ici. A vous de juger…

(1) À titre d’exemple et sans vouloir stigmatiser l’ensemble des Antillais, celui qui nie l’existence avérée du racisme anti-Blancs peut aller faire un tour aux Antilles, Départements FRANÇAIS d’Outre-Mer, pour s’en rendre compte par lui-même.

(2) Il y a quelques années en arrière, dans le cadre du travail de mon mari, nous avons vécu 3 ans en Martinique; autant, je peux affirmer qu’il est quasi impossible de se faire de réels amis, ça reste toujours très superficiel, pas sincère… alors que j’ai la réputation d’être très ouverte et je vais beaucoup vers les autres…. ; mais il est évident que les Antillais n’aiment pas les Blancs, et je ne crois pas que « l’esclavage » soit le seul motif ?

Peut être que je me trompe, mais je pense qu’ils n’assument pas leur « négritude » et qu’ils ont un sentiment d’infériorité ; ce qui est complètement stupide, mais peut être que c’est ce qui les rendent pas « sympas » envers les Blancs ?

Par contre, pour avoir vécu au Burkina Faso quelques années (toujours dans le cadre du travail), nous avons été très bien accueillis et acceptés avec beaucoup de sincérité, spontanéité et surtout sans arrières pensées !

Je me souviens que nous étions une vingtaine de couples d’expatriés, nous aurions pu rester entre « Blancs », eh bien non, car souvent avec les autotchtones qui travaillaient avec nos époux, nous nous retrouvions avec leurs familles autour d’un grand barbecue à refaire le monde pendant des heures et des heures… ; tandis qu’avec les Antillais, c’était chacun chez soi !

Certes le paysage en Martinique est idyllique (mer bleue turquoise, sable blanc, palmiers…) alors que le Burkina est un pays enclavé qui, bien évidemment est différent (surtout en brousse) mais magnifique (rivières, lacs, chutes d’eau, éléphants, lions, singes…..), et mon meilleur souvenir restera le Burkina Faso !

Pourtant tout en ayant la même couleur et la même origine, la mentalité est différente entre Antillais et Africains !

Une chose est sûre, et je n’ose même pas l’imaginer, si les Blancs avaient voulu organiser la même chose, waouh…. tous les assoc’s style SOS Racisme, LICRA, CRAN… nous seraient tombées dessus en criant sales Blancs, les Babtous…

(3) Absolument. Je peux m’en porter personnellement garant. Le racisme anti-blanc des Noirs n’est rien à côté de celui des Antillais. Cela s’explique, certes, par l’histoire…

Previous post

Le challenge des Mini-Entreprises EPA en Martinique

Next post

A la rencontre de Marie-Andrée CIPRUT : expériences de racisme vécu

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

3 Comments

  1. David Smite
    mai 30, 2017 at 19:43 — Répondre

    Je ne comprends pas cette dame qui semble ne s’inquiéter que de sa petite personne.
    J’espère qu’elle lira ce qui suit.
    Ce qu’elle appelle du racisme n’est à mon sens que pure réaction face à la plus grande injustice qu’un peuple ait eu à subir.
    Que dirait-elle aujourd’hui si ses ancêtres avaient été débarqués sur une îles avec en prime l’effacement de leur histoire, à commencer par leurs noms remplacés par des sobriquets pour la plupart. Que dirait-elle aujourd’hui si ses ancêtres avaient été exploités jusqu’à leur dernier souffle et si elle se voyait obligée de vivre avec des voisins békés qui revendiquent le retour à l’esclavage. Ces mêmes békés qui font la pluie et le beau temps, sont assis sur des fortunes construites sur la souffrance de ses ancêtres. Où est le racisme quand les antillais demandant réparation, se voient rétorquer qu’il est impossible de réparer alors qu’il serait juste de redistribuer ses richesses mal acquises par ces esclavagistes sans cœurs dont les progénitures sans aucun respect pour leurs prochains perpétuent encore aujourd’hui cette thèse selon laquelle le noir est inférieur. L’antillais est l’orphelin d’une Afrique dont le retour lui est rendu impossible par la spoliation de ses racines. Alors plutôt que de vous plaindre chère Madame, vous devriez vous enquérir avec un peu plus d’humanité de toutes les informations concernant l’histoire des descendants d’esclaves et vous joindre à la lutte que mènent les antillais pour leur dignité. Pour finir, ne dit-on pas qu’un peuple sans passé est un peuple sans avenir… Imaginez une seconde que l’on efface de votre mémoire toute l’histoire de France que l’on apprenne que votre nom n’est pas votre nom car il a été remplacé par des envahisseurs et qu’il vous est impossible de savoir de quel pays d’Europe vous êtes originaire. Je ne suis pas sûr que si vous voyiez des individus barboter dans l’eau sur des plages privatisées qui vous seraient interdites, que vous l’entendriez de cette oreille.
    Qui va rendre leur passé aux antillais ?

  2. juin 1, 2017 at 00:07 — Répondre

    sans aller jusque là, jusqu’aux années 70 les martiniquais avaient leurs portes ouvertes et recevaient les bras ouverts , eh puis ils ont eu des retours des antillais en France, du racisme dont ils étaient victimes alors ils ont commencé à fermer leur porte, de plus beaucoup de zoreys en Martinique ont été malhonnêtes , les zoreys qui viennent ici sont souvent racistes, ils se croient supérieurs et fonctionnent entre-eux ce qui est encouragé par des békés qui ne vendent des terre qu’aux blancs ce qui débouche sur des lotissements bunkers. Et il y a aussi des régions comme Tartane où les martiniquais n’acceptaient de louer qu’aux blancs et cela donne un piètre résultat au présent…

  3. Fanmdjok
    août 5, 2017 at 01:27 — Répondre

    Comment voulez-vous que l’on soit sympa avec des gens qui se croient en pays conquis et qui affichent une prétendue supériorité? Vos propos dénotent incontestablement votre racisme envers nous « ils n’assument pas leur « négritude » et qu’ils ont un sentiment d’infériorité ». Madame, vous êtes étonnée qu’avec un tel état d’esprit que vous ne soyez pas acceptée? Les Antillais aux Antilles ne supportent pas vos attitudes de pachas . Dîtes moi comment sont accueillis les Antillais en France Hexagonale? Alors que vous nous reprochez de ne pas vous accueillir. Pourtant, je connais un certain nombre de zoreyes qui vivent chez nous et qui s’y sentent bien car il s’intègrent à la culture du pays. Ces gens ont soit épousé un (e) antillais(e) (mais ça n’est pas le passage obligé pour l’intégration ) soit se sont fait des amis antillais et c’est avec un plaisir réel que nous nous retrouvons pour échanger dans le cadre de moments conviviaux. Ces gens sont tout simplement intelligents. Savez-vous ce qu’une de vos compatriotes s’est permise de dire à une petite nièce alors que nous étions à une fête en Métropole? Alors qu’il restait des mets qui n’avaient pas été utilisés, cette dame lui a sorti la phrase suivante: « tiens , mets en dans un sac et ramène aux petits enfants à la Martinique ». Je vous laisse deviner ma réaction et ma réponse à cette supposée « bienfaitrice ».
    J’ai vécu en France Hexagonale durant 40 ans et je suis bien placée pour parler du racisme anti-Noirs? Notamment lorsque l’on a des blancs sous ses ordres dans le cadre professionnel, quelle hérésie??? Alors, madame, je peux vous parler du racisme anti-Noirs

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *