Société

Les Antillais de Côte-d’Ivoire

Samedi 11 mars se tenait l’assemblée générale de l’Association des Antillais-Guyanais de Côte d’Ivoire dans une salle de classe de l’école « Les Dauphins » au quartier des Deux Plateaux à Abidjan.

ivoire 2

Deux sujets étaient à l’ordre du jour :

– la visite en Côte d’Ivoire, du 7 au 21 avril 2017, de Serge Billé, journaliste franco-ivoirien travaillant à Martinique 1ere, qui viendra présenter son ouvrage « Dans le jardin secret d’Aimé Césaire », ouvrage où il partage les confidences que lui a faites le chantrede la Négritude au cours des nombreuses rencontres qu’il a eues avec lui;

– la préparation de la journée de commémoration de l’abolition de l’esclavage en mai prochain.

Après la réunion, nous avons tous été conviés à partager un pot de l’amitié chez une des membres de l’association qui habitait dans le quartier.

ivoire 3

Les antillais vivant en Côte d’Ivoire et particulièrement à Abidjan sont nombreux. Nombre d’entre eux sont des guadeloupéennes ou martiniquaises ayant rencontré leur futur mari, ivoirien, en France lorsque tous les deux y faisaient des études. Elles ont suivi leur époux en Côte d’Ivoire où elles vivent depuis 5, 10 voire 50 ans. Elles travaillent dans tous les secteurs : médecins, avocates, femmes d’affaires…

Leurs enfants, antillais-ivoiriens, naviguent entre la Côte d’Ivoire, la France et les Antilles. Les antillaises de Côte d’Ivoire considèrent ce pays comme leur nouvelle patrie où il fait bon vivre et où elles ne se sentent nullement dépaysées. Elles se sentent plus ivoiriennes que les ivoiriennes et adorent leur pays d’adoption. Elles vivent l’éloignement de leur terre natale, les Antilles, non comme une séparation, mais comme un accomplissement.

ivoire 4

Cette Afrique, que l’histoire leur a appris à considérer de façon négative, est devenue pour elles un socle sur lequel repose leur personnalité. Leur vécu est une invitation, adressée au reste du monde, à corriger le regard erroné que les médias véhiculent sur l’Afrique et à considérer ce continent, non comme une malédiction, mais comme une chance.

Pascal Gbikpi.

Previous post

DÉCÈS DU CHEF D'ENTREPRISE YVES HAYOT

Next post

Le guadeloupéen Didier Dinart élu coach mondial de l'année 2016

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *