Culture

L’énigme de la fille noire de Louis XIV enfin résolue ?

« La Mauresse de Moret » dont le sous-titre est «  La religieuse au sang bleu » , métisse que l‘histoire a désignée comme une fille adultérine de Marie-Thérèse d’Autriche, reine de France et épouse de Louis XIV, est un ouvrage du journaliste et écrivain boulimique de Martinique 1ère, SERGE BILE Ed. Pascal Galodé 2012

@Martinique 1ère

@Martinique 1ère

Qui est Louise Marie-Thèrèse désignée par la postérité comme «  La Mauresse de Moret » ?

Il s’agit d’une religieuse du couvent de Villechason-Moret.( Seine-et-Marne ). La littérature abondante à ce sujet laissait entendre qu’elle serait née en 1664 d’une liaison de la Reine avec un amant noir, le nain Nabo, page noir de la Cour.

Lors de la naissance, pour éviter le scandale, les médecins royaux se seraient lancés dans des explications farfelues, en indiquant au roi que la présence de ce domestique noir aux côtés de la reine aurait suffi à changer la couleur de la peau de l’enfant qu’elle portait.

Selon la légende, le roi aurait répliqué de façon glaciale ; «  Il faut qu’il ait eu le regard bien pénétrant »

L’enfant fut déclaré officiellement mort le 26 décembre 1664.

Saint-Simon a prétendu dans ses Mémoires, que l’enfant ne serait pas mort, et que tout jeune, il aurait été envoyé en grand secret au couvent de Moret. Serge Bile a repris cette thèse.

Selon lui, l’ascendance royale de la religieuse a été occultée pour couper court aux rumeurs et scandale de l’adultère de la reine, à moins que ce prétendu adultère ne soit en fait destiné à nier le fruit des relations sexuelles que Louis XIV aurait eues avec une servante ou une comédienne noire.

Serge Bile n’avait pas encore eu connaissance des derniers travaux de recherches effectués par Serge Aroles, dans «  l’énigme de la fille noire de Louis XIV résolue par les archives ? » (17 février 2014 )

L’excellentissime historien amateur ( car médecin de son état ) nous livre le fruit de ses investigations.

papiers-concernant-la-Mauresque

Les reines accouchaient en public, et leur existence privée était surveillée afin qu’elles ne donnent point naissance à un héritier du trône illégitime.

Il a dépouillé les archives du Vatican, et des puissances ennemies de la France  Autriche, Espagne, Grande-Bretagne, Pays-Bas, et on ne trouve nulle mention d’une singularité de couleur de la princesse nouvelle-née.

Il faut se replacer dans le contexte de l’époque. Les Cours royales bruissaient de rumeurs et d’espions de toutes sortes et les royaumes belligérants auraient sauté sur l’occasion pour décrédibiliser la monarchie française. N’oublions pas aussi que la reine Marie-Thérèse était une Habsbourg d’Espagne, et que le royaume espagnol, quoique ennemi de la France, n’aurait pu tolérer la moindre entorse à l’étiquette royale de la part de la souveraine (étant entendu que les rois, eux, avaient toute latitude pour leur vie sexuelle).

Selon S. Aroles, la Cour n’a pas usé le moins du monde de discrétion envers « La Mauresse de Moret ». Cette dernière a reçu de nombreuses visites de hauts personnages de l’entourage royal. La triple dénomination, Louise-Marie-Thèrèse laissait aussi clairement supposer que la future religieuse était liée intimement à la famille royale.

Les archives semblent démontrer que Louise est bien la fille de Louis XIV, mais née vers 1675.

Par contre,  il est une autre fille noire, également protégée par le Roi Soleil, qu’Averoles, grâce à sa minutieuse étude des archives , a mis en lumière !

cour

Il s’agit de Dorothée.

Louise et Dorothée apparaissent dans les «  Actes royaux  » dans lesquels sont détaillés les pensions versées aux deux femmes. Pour Dorothée, le Roi assure qu’il paiera toute charge, passée ou à venir et ordonne : » Prenez bien soin d’elle ».

Le Roi fit venir Dorothée depuis le couvent des Ursulines d’Orléans jusqu’à Paris, durant 4 mois, escortée entre les deux villes par un grand officier de la maison militaire du Roi.

Qui a pu être la mère de ces deux personnages ?

Il n’y avait aucune servante de couleur, tant dans la maison du roi, que dans la maison de la reine.

La seule piste rationnelle avancée pour identifier la maman de Louise et Dorothée – qu’elles fussent sœurs ou demi-soeurs est la petite noire, vendue, jeune enfant, au premier comédien de Louis XIII, pour jouer les rôles de « sauvagesse » ( Archives nationales, Minutier central, ET/XV/28 ).

negrillonalacourdeversailles2

On sait que le Roi Louis XIV était amateur de théâtre. On peut supposer que la petite comédienne devenue jeune femme a du être remarquée sur les planches.

Serge Aroles conclut en disant que si le Roi soleil eut deux filles cachées, alors ce ne fut point le fruit d’une rencontre du soir. Pourtant c’est le même roi qui codifiera le Code Noir, et qui développera la traite négrière.

Pour les passionnés d’histoire, un portrait ( en mauvais état ) de sœur Louise-Marie de Sainte Thèrèse dont l’auteur pourrait être le peintre Pierre GOBERT est conservé au musée municipal de Melun. En effet, GOBERT, peintre ordinaire du Roi, est l’unique peintre qui a eu des rapports directs avec la « mauresse de Moret » , puisque sa fille et une de ses nièces étaient coreligionnaires de sœur Louise.

Le portrait, retrouvé en janvier 2014, montre une jeune fille métissée, bien différente de l’autre tableau de la bibliothèque Sainte-Geneviève où figure également la Mauresse de Moret. Ce dernier semble avoir été grossièrement noirci à dessein, peut-être pour gommer toute ressemblance avec le Roi de France.

Document attestant de la mort d'une fille du Roy un peu "moresque"

Document attestant de la mort d’une fille du Roy un peu « moresque »

Previous post

ANTILLES : LE PLAN BANANE DURABLE 1 EVALUÉ

Next post

Morgane Edwige Miss Martinique 2015

Théo LESCRUTATEUR

Théo LESCRUTATEUR

3 Comments

  1. Serge Aroles
    octobre 9, 2015 at 08:17 — Répondre

    ARCHIVES SECRETES DU VATICAN
    ARCHIVES DE 12 PAYS :
    L’HOMME AU MASQUE DE FER ET LA MAURESSE DE MORET SONT ENFANTS METIS DE LOUIS XIV

    Lui est né en 1655, prénommé Augustin.
    L’identification a été poussée fort loin, jusqu’au nom de la nourrice de l’enfant (j’ai retrouvé 18 quittances de paiement dans les comptes princiers).

    La portée politique est considérable : premier-né du roi, ce petit métis est donc potentiel héritier du trône, fût-il non légitimé.

    Ajoutons que « l’historien amateur » « Averoles » (merci pour moi !), amateur qui fréquente en passe-temps les Archives secrètes du Vatican (archives parmi les plus restrictives d’accès au monde), a aussi découvert que Louis XIV est le seul roi, sur 4 siècles (15°-19° siècles),
    à avoir donné la NATURALISATION FRANCAISE A UNE « NEGRESSE ».

    Très certainement la maman du Masque de fer ou de la mauresse de Moret…….

  2. Serge Aroles
    octobre 9, 2015 at 08:24 — Répondre

    PUBLICATION 210 DOCUMENTS D’ARCHIVES SUR LES 2 ENFANTS METIS DE LOUIS XIV : LE MASQUE DE FER ET LA MAURESSE DE MORET

    seront publiées ce mois-ci 210 documents d’archives inconnus (dont ceux des Archives secrètes du Vatican), relatives aux 2 métis de Louis XIV, seul roi de France à avoir offert la NATIONALITE FRANCAISE A UNE « NEGRESSE » (= une lettre de naturalité enregistrée à la Chambre des Comptes au 17° siècle, exemptée des lourdes taxes royales alors en usage)

    ARCHIVES SECRETES DU VATICAN
    ARCHIVES DE 12 PAYS :
    L’HOMME AU MASQUE DE FER ET LA MAURESSE DE MORET SONT ENFANTS METIS DE LOUIS XIV

    Lui est né en 1655, prénommé Augustin.
    L’identification a été poussée fort loin, jusqu’au nom de la nourrice de l’enfant (j’ai retrouvé 18 quittances de paiement dans les comptes princiers).

    La portée politique est considérable : premier-né du roi, ce petit métis est donc potentiel héritier du trône, fût-il non légitimé.

    Ajoutons que « l’historien amateur » « Averoles » (merci pour moi !), amateur qui fréquente en passe-temps les Archives secrètes du Vatican (archives parmi les plus restrictives d’accès au monde), a aussi découvert que Louis XIV est le seul roi, sur 4 siècles (15°-19° siècles),
    à avoir donné la NATURALISATION FRANCAISE A UNE « NEGRESSE ».

    Très certainement la maman du Masque de fer ou de la mauresse de Moret…….

  3. Jean-Jacques Surbeck
    mars 21, 2016 at 06:46 — Répondre

    Où les 210 documents en question seront-ils publiés (ou l’ont-ils déjà été puisque nous sommes maintenant le 20 mars 2016)? Sont-ils accessibles?

    Merci pour ces extraordinaires recherches!

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *