EvénementsMusique

L’avant Zouk se refait une jeunesse !

Guadeloupéens, Martiniquais, préparez vous ! La déferlante Emile Omar s’apprête à vous ambiancer à coup de « bal gran moun » avec des sons des années 70. Ce concept inimaginable sous nos latitudes est en train de conquérir l’Ile de France avec un DJ passionné. Et apparemment c’est contagieux à voir Hippomène Léauva, Marie Céline Chroné ou Garry Cadenat chalouper sur tous les sons ! Rencontre avec une encyclopédie vivante.

omar-3

97L : Emile, tu n’es pas de la communauté. Comment t’es tu intéressé à la musique des Caraïbes ?

Je suis un banlieusard tout ce qu’il y a de plus banal d’une famille originaire du sud Ouest de la France qui aimait la musique sans être connaisseur. Je suis programmateur à Radio Nova et DJ. Cette musique m’a touché il y a 8 ans sans avoir de potes branchés Antilles. Et je suis tombé amoureux du Kompa et de la Cadence des années 70 à 80 à peu près, c’est à dire les orchestres Maxels’, Perfecta, Vickings Guadeloupe et Martinique, les Loups Noirs, etc… Il  y a un énorme patrimoine. On passe beaucoup de temps à rechercher les albums et chaque semaine apporte son lot de découvertes.

97L : La présence d’Hipomène Léauva ?

Franchement c’est un rêve. Avoir un membre des Vickings qui danse quand tu es aux platines !!! C’est le meilleur parrain que l’on pouvait rêver. La musique n’a pas de frontières, regardez ces jeunes qui dansent ils n’ont pas 20 ans. Et tous ces gens des îles qui zoukent et viennent me demander le nom du titre qui passe, qui connaissent les refrains. Certains me disent merci en fin de soirée. Je voudrais leur dire que c’est à moi qu’ils font le plus plaisir.

97L : Que vont découvrir les antillais lors de votre venue ?

Oh ce serait présomptueux de penser qu’on leur fera découvrir ce qu’ils ont au plus profond d’eux. On va arriver avec des clés USB et les albums originaux. On va défendre ce qui se passe à Paris avec la soirée « tropical discoteq », on en arrive à la 100ème, ambiance Caraïbes où l’on a plaisir à danser, là le bal Soley concept du dimanche après-midi.  Il y a de belles ambiances, on veut reproduire cela aux pays là où tout s’est fait. Ca va faire plaisir à pas mal de monde. C’est la matrice des 30 dernières années qui sera jouée. Je veux qu’ils sentent le respect que j’ai pour leur culture en général. Mais moi ce que je connais le mieux c’est la musique.

omar-1

97L : Et si à ton arrivée on te répond que cette musique n’est plus d’actualité ?

Je n’ai jamais été en Martinique et en Guadeloupe mais je suis allé trois fois en Haïti. Pour eux le Kompa rétro c’est les années 90 et nous ce qu’on passe c’est 75/80.  En attendant les morceaux sont imparables. Je n’ai jamais cherché à rallier tout le monde mais déjà si on est une cinquantaine et qu’on apprécie les sons, qu’on passe une soirée rétro découverte, on sera bien.

97L : Quel est ton morceau préféré ?

Mon morceau phare c’est un titre du footballeur chanteur Coupé Cloué : Ti bom. On devine les influences cubaines, c’est trop joli et c’est dansant. Pour un collectionneur, cet album ne vaut pas grand chose, mais pour moi il est parfait. Il peut passer dans le cadre d’une soirée ou chez soi après une journée difficile pour décompresser. Pourquoi celui ci ? Je n’en sais rien. Je ne parle pas créole mais chaque syllabe prononcée résonne en moi.

antilles-cherie-labelfanonrecords

Previous post

Incident sur le vol AF 852 Cayenne-Paris du 25 septembre 2016

Next post

Recherche des traces du séisme des Saintes de 2004 sur une faille sous-marine

Joël DIN

Joël DIN

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *