Culture

Le Zouk ne sera jamais français

Cachez ce Zouk que je ne saurais entendre ! La chanteuse Eve Angeli annonçant dans une interview vouloir reprendre des tubes de Johnny Hallyday en version zouk est devenue la cible de toutes les moqueries sur les réseaux sociaux. Mais en réalité, ce n’est pas tant sa personne qui gêne que sa proposition, car dans ce pays, il est inimaginable que l’idole d’un peuple puisse finir dans un zouk.

Alain Finkielkraut nous avait déjà expédiés dans la catégorie des « non-souchiens », voilà notre Zouk, 40 ans d’existence, exclu lui aussi du patrimoine musical français. La France entière a ri. Meme les journaux télévisés gavés de mauvaises nouvelles, ont réussi à glisser cette info extraordinaire : Le Johnny National verrait ses succès interprétés à la sauce zouk.

La réaction des internautes à été immédiate. En voici deux parmi les centaines d’indignés : « Qu’elle soit pas surprise à recevoir des menaces de mort – La salope elle va pas faire ça svp… »

Insultée, menacée, Eve Angeli a prudemment fait volte face et publié un communiqué annonçant qu’elle ne commettrait point ce sacrilège.

« Lors d’une interview avec un journaliste pour Voici, je parlais de mes projets musicaux dont un album avec Francky Vincent où le but était de reprendre des chansons en les mettant en version « soleil ». J’avais émis le désir pourquoi pas de reprendre une chanson du Taulier afin de lui rendre hommage et surtout que Johnny aimait les Antilles. Aujourd’hui, je reçois des messages d’insultes de « fans » qui tombent dans la FAKE NEWS de certains journalistes.
NON, IL N’Y AURA AUCUN ALBUM DE REPRISES DES CHANSONS DE JOHNNY HALLYDAY ».

Le crime n’aura donc pas lieu. Qu’importe que sur environ mille chansons interprétées par Johnny, deux cent trente soient des adaptations d’oeuvres étrangères, soit un quart de son répertoire. On ne touche pas au mythe. Et surtout pour la postérité,  Jean Philippe Smet ne peut déroger dans cette sous-catégorie musicale qu’est le Zouk, condensé de pulsions libidineuses.

Car le Zouk est devenu la transposition du mythe du noir au sexe énorme. L’antillais envoûterait sa partenaire qui s’abandonnerait à lui apres cette danse nuptiale, l’antillaise elle attirant sa proie entre ses cuisses pour satisfaire son enorme appétit. Le Zouk n’est pour tous ces gens qu’une danse prétexte servant de pŕéliminaires à des ébats torrides.

La palme des poncifs revient à l’humoriste Tanguy Pastureau dans « Tanguy Pastureau maltraite l’info » sur France Inter. Lisez plutôt ce concentré de 5 minutes de préjugés sous couvert de bons jeux de mots.

« … On doit pouvoir empêcher l’apocalypse zouk. Ah, ils avaient pas prévu ça, ces cons de Kassav, sinon ils auraient fait du métal. En version zouk, Eve Angeli l’a confirmé à des journalistes, qui dans la foulée ont demandé leur déchéance de la nationalité française. Il y aura Que je t’aime, normal, le zouk, c’est la musique de l’amour, des grossesses non désirées. Si Adam et Eve, pas Angeli, l’autre, celle qui est plus habillée, avaient eu un CD de zouk, je peux vous dire que la pomme, ils la laissaient dans la corbeille de fruits de la cuisine et que 100 ans plus tard sur terre ils étaient déjà 4 milliards

Et là je conseille à tous les chanteurs en vie : Serge Lama, Aznavour, Jean-Louis Aubert, La Fouine, de dire haut et fort, je déteste les Antilles, fuck la Guadeloupe, nique la Martinique, pour être sûr qu’un jour personne ne fera de version zouk de leurs morceaux ».

François Bensignor de l’IRMA déclarait en octobre 2014 au Nouvel Obs  « Il y a une forme de racisme ambiant dans les médias généralistes », propos confirmés par Bertrand Dicale : « Le zouk, c’est français, mais pas assez pour certains ». N’ayons pas peur de l’affirmer en 2018 :  Le Zouk ne sera jamais français.

 

Previous post

Rencontre entre Ary Chalus et le Préfet sur le dossier de la piste super motard

Next post

Les premières interventions dans le lit de la rivière du Prêcheur

Joël DIN

Joël DIN

2 Comments

  1. Steph
    janvier 17, 2018 at 09:08 — Répondre

    Tout à fait d’accord. Raison de plus pour chanter en créole et garder notre originalité. Ce n’est pas à nous d’aller vers les hexagonaux. Faisons de la qualité. Si la reconnaissance vient, ce sera tant mieux.

  2. Daphné
    janvier 17, 2018 at 12:52 — Répondre

    … Notre responsabilité est engagée aussi à force de produire du zouk frelaté. L’humouriste semble faire le distingo entre Kassav et les autres.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *