Divers

Le tourisme des îles à l’honneur

Le président de région Guadeloupe Victorin LUREL a exprimé sa grande fierté suite à l’obtention par le Comité du tourisme des îles de Guadeloupe (CTIG), à l’hôtel Intercontinental à Paris le 3 juin du Trophée des Victoires du tourisme dans la catégorie des collectivités territoriales.

En compétition avec Tahiti et La Réunion, Victorin LUREL note que l’archipel a été le coup de cœur des 36000 abonnés professionnels du Quotidien du tourisme associé à BFM Business. A noter la remise d’un trophée à Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères comme « Personnalité touristique de l’année » décernée à l’unanimité (comme c’est étrange !!!) pour son implication dans le secteur.

La Guadeloupe accueille près de 500.000 touristes par an et durant la saison écoulée le nombre de croisiéristes a atteint les 320.000. Les dépenses des touristes représentent 1.036€ par voyageur.

Le président du CTIG, M. Brudey espère une autre bonne nouvelle dans les 4èmes trophées de l’innovation touristique dans la catégorie tourisme durable avec la valise TreoPéyi face à U2 Guide. « Connaître, aimer, respecter et faire aimer son territoire : être ambassadeur de son pays »,  ce projet pédagogique fruit d’un partenariat entre l’académie de la Guadeloupe et le CTIG, composé de fiches, d’une carte magnétique de la Guadeloupe, d’affiches touristiques, des puzzles sur le patrimoine et des jeux sur les sites touristiques remarquables destinée aux élèves du cycle III.

La star sulfureuse de la Réunion (photo IRT)

La star sulfureuse de la Réunion (photo IRT)

L’Île de La Réunion Tourisme (IRT) après avoir loupé les Victoires du Tourisme a misé elle sur le gain pour la meilleure campagne de communication de l’Echo Touristique face à l’Office du Tourisme de Louisianne et celui du Tourisme Synergique du Canada. En 6 mois, 25.600 fans ont rejoint la page Facebook Reunion Island Tourism Board. Objectif atteint pour l’IRT avec une hausse de la notoriété de la destination Réunion et l’émergence d’une communauté de prescripteurs en Afrique du Sud.

Previous post

CROMVO de Sarcelles : la fête du sport

Next post

« On sera ridicule, et je n'oserai rire ? »

Joël DIN

Joël DIN

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *