Divers

Un destin à la Roméo et Juliette : de la Réunion à Seville

« Sois heureux pour nous, sois heureux pour toi, nous allons bien où nous sommes, peut-être que nous nous verrons un jour », le message d’un couple de jeunes réunionnais. 

C’est dans la chambre 22 de l’auberge du Caire à Séville que s’est achevé ce

dimanche (ou a commencé) le voyage de Hani et John. Ils avaient parcouru

10 000 kilomètres depuis l’île de la Réunion pour rejoindre la capitale andalouse

après avoir coupé tout lien avec leur passé et dans le but de mettre fin à leur

existence.

Le couple, âgé de 20 à 25 ans, cherchant à mettre un terme à sa vie l’a fait avec

du charbon et des pastilles à allumage rapide pour barbecue, inhalant

volontairement la fumée jusqu’à perte de connaissance, puis de leur vie. Mais

pour eux, cette mort par asphyxie ne devrait pas être la fin, mais le début de

quelque chose, de quelque chose d’autre…

Un commentaire Facebook semble accréditer la thèse selon laquelle John

laisserait une dette de 100 000 euros à sa mère.

Le suicide est l’hypothèse privilégiée  par la police pour expliquer la mort de

ces deux jeunes, dont les corps ont été retrouvés dans la salle de bain, en position

fœtale.

Tout indique qu’ils se sont enfermés à l’intérieur et ont bouché toutes les aérations

par lesquelles la fumée pourrait s’échapper.

Sur le lit, les policiers ont retrouvé les pastilles accélérantes, des restes de charbon

de bois, une machette à l’intérieur d’un carré noir et d’un cercle intérieur et un

magazine dédié aux voyages vers la mort. La machette aurait pu être utilisée pour

une sorte de rituel et expliquerait les coupures qui présentaient le corps de la fille,

en particulier aux jambes…

 

Extraits d’un article de Marca le 16 octobre 2018

 

Previous post

Le tour de France de l’innovation s’arrête à La Réunion le 18 octobre

Next post

Ça y est : le voilà le grand scénario de la fin !!!

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *