Divers

LE PUISSANT LOBBY GUADELOUPEEN À LA TÉLÉ FRANCAISE !

Vous vous lamentiez devant le manque de visibilité des ultramarins dans les médias ? Quelle erreur ! Le site d’extrême droite Egalité et Réconciliation dans son article du 15 décembre 2019, LA PUISSANCE DU LOBBY GUADELOUPEEN A LA TELE, affirme le contraire.

Cet article a été publié après l’élection de Miss France. Comme quoi cet événement médiatique, certes, mais au départ sans portée « civilisationnelle », est devenu un véritable fait de société, au point qu’il est scruté, analysé, expertisé.

« OK , Miss Guadeloupe est super charmante, mais», … le lobby guadeloupéen tentaculaire et présent à tous les échelons de la télévision française, aurait vampirisé l’organisation de Miss France, comme d’autres évènements médiatiques. Il est capable, si on comprend bien les auteurs de l’article, de parvenir à ses fins grâce à ses appuis infiltrés un peu partout. Une bien belle blague !

Cette force de frappe se déploierait jusqu’à la sphère publique au sens large, et pas seulement audio-visuelle. Cette « organisation médiatico-politique », selon le site d’Alain SORAL, présenterait donc des ramifications dans l’administration française, et les réseaux politiques, au point de pouvoir influencer la présentation des chiffres de votes !

Nous aurions bien aimé pouvoir identifier les relais visibles de cette hypothétique collusion entre la télévision française et les représentants médiatiques et politiques de l’île de la Guadeloupe.

Quelles sont les personnalités plus ou moins influentes d’origine guadeloupéenne, qui rencontrent un écho certain dans les medias français ? Nous nous sommes permis de les énumérer, puisque Egalité et réconciliation assène des vérités, sans présenter de preuves.

A coup sûr, Christine Kelly, qui a été la révélation sur LCI de 2000 à 2009, et première présentatrice noire en France hexagonale, membre du CSA de 2009 à 2015, la plus jeune membre du CSA et la première issue d’un territoire d’outre-mer, présidente du Musée européen des médias depuis 2015, préside la fondation Alice-Milliat pour le sport féminin lancée le 29 mars 2016, est également administratrice de la fondation Engie, nommée par Gérard Meestralle, et de la fondation Nestlé France.
Elle est au conseil d’administration de la Commission nationale française pour l’Unesco et à celui du Creps.
Elle a été ambassadrice de l’Euro 2016, nommée au « onze tricolore » par François Hollande.
Les émissions récentes auxquelles elle a participé ou qu’elle anime (voir C8 et C News, avec Cyril Hanouna et l’émission polémique avec Eric Zemmour) sont source d’intenses débats.

Un autre site d’extrême-droite, Riposte Laïque ne tarit pas d’éloges à son sujet. Par un curieux retournement de l’histoire télévisuelle, Christine Kelly semble être devenue l’icône journalistique de médias anti-diversité.

Passons à Kareen Guiock, née en Guadeloupe d’un père guadeloupéen et d’une mère martiniquaise. Après avoir animé une émission sur l’automobile, depuis 7 ans elle présente la tranche d’informations de la mi-journée sur M6. En 2014, la journaliste avait varié les registres et animé une émission de divertissement sur M6, « La plus belle région de France ». Elle est la présentatrice de journaux télévisés d’origine domienne actuellement la plus en vue. Son compagnon est Lilian Thuram, le footballeur guadeloupéen très connu, très présent sur les médias.

Babette de Rozières, également d’origine guadeloupéenne, s’affirme comme « l’influenceuse » recherchée par les partis, chef cuisinière, animatrice de télévision et conseillère régionale d’Ile de France.

Teddy Riner, le multiple champion guadeloupéen, occupe lui aussi la planète médiatique.

Les guadeloupéens se seraient-ils également infiltrés au niveau des cabinets ministériels ? Le fait que de nombreux originaires de la Guadeloupe aient été choisis pour occuper des postes ministériels, ainsi que la présence redondante et constante à la Délégation pour l’égalitė des chances de natifs de l’île, peut surprendre.

Mais le délire du site Egalité et réconciliation ne fait que rejoindre la crise mégalomanique d’Olivier Serva député de la Guadeloupe, qui a affirmé (emporté par ses succès ???), qu’il était le chef de file des 27 députés ultra-marins, et qui s’est auto-proclamé personnalité politique originaire de l’Outre-mer la plus influente auprès de la Macronie.

Soyons un peu sérieux. S’agissant de cette fameuse élection de Miss, s’il s’agissait juste d’une professionnalisation de l’évènement réussie par le comité Miss Guadeloupe, avec l’association Guadeloupe La Belle ?

Rappelons que le soir du 8 décembre 2001, à Mulhouse, Sylvie Tellier était élue Miss France devant sa première dauphine, Miss Guadeloupe, Sandra Bisson.

Le Midi Libre du 08/12/2016, retraçait comment Sandra Bisson était devenue en 2007 le chaperon des Miss France, quelques mois après la nomination de Sylvie Tellier à la direction générale de la société Miss France.

Elles avaient noué de solides relations suite à leur participation à l’élection de Miss France. Sandra Bisson pouvait certifier, « A travers ma propre expérience, je suis plutôt bien placée pour les aiguiller sur la gestion de la fatigue ou du stress ou des façons de se maquiller aussi. Mais aussi sur les réponses à fournir à la presse ».

@Angela Rossi

Sandra Bisson est devenue, il y a deux ans, la présidente de Guadeloupe la Belle, chargée de reprendre l’organisation du comité Miss Guadeloupe. En deux ans d’existence, les résultats sont spectaculaires (une première dauphine de Miss France en 2018 et une Miss France titrée en 2019).

L’association Guadeloupe La Belle a pour objet la préparation, la mise en place et l’organisation, la promotion et la supervision d’élections de miss et reines de beauté des îles de Guadeloupe, avec le concours des partenaires, l’accompagnement et la reconversion des anciennes miss des îles de Guadeloupe, la facilitation de la coopération régionale et internationale avec les comités de miss existants. A ce titre, Ophélie Mézino sera l’invitée d’honneur de la prochaine élection de Miss Dominica 2020 le 20 février 2020.

Previous post

Dernier hommage à Raymond Cipolin

Next post

A.GIRARDIN : "Il n'y a pas de fatalité à l'insécurité" en Martinique

Théo LESCRUTATEUR

Théo LESCRUTATEUR

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *