Musique

LE PREMIER VOLUME DES DISQUES DEBS INTERNATIONAL (1960-1972)

Le premier volume d’une compilation ouvrant les portes des archives de l’un des plus grands labels français des Caraïbes, basé en Guadeloupe : Disques Debs avec les artistes suivants :

DANIEL FORESTAL – CASIMIR L’ETANG – CYRIL DIAZ ET SON ORCHESTRE – GEORGES TINEDOR ET MANUELA PIOCHE – HENRI DEBS QUINTET – JOSEPH LACIDES – GENO EXILIE – DOLOR ET LES DIABLES DU RYTHME – SYDNEY LEREMON ET SES AMIS DU CALVAIRE BAIE MAHAULT – RAYMOND CICAULT ET SON ORCHESTRE VOLCAN – ORCHESTRE ESPERANZA ET JEAN LEROY – HENRI DEBS SEXTET ET PAUL BLAMAR – LE RY-CO JAZZ – REMY MONDEY – HENRI GUEDON ET LES CONTESTA – LES SHUPA SHUPA D’HAITI – PAUL BLAMAR ET VELO – ERIC VIRGAL – LES AIGLONS – TUTUS DE LA GUYANE – GUY CONQUETE.

Créée par le regretté Henri Debs à la fin des années 50, la maison de disques a produit plus de 300 singles et 200 albums en plus de 50 ans d’histoire, couvrant de nombreux styles allant de la
biguine au bolero, en passant par le zouk ou encore le reggae. Debs a incontestablement joué un rôle central dans la mondialisation de la musique créole et son ouverture à un public toujours plus large.

Le volume 1 de cette série se concentre sur la première décennie d’existence du label, marquée par les big bands et vedettes locales, les groupes en tournée de passage en Guadeloupe, ainsi qu’une toute nouvelle génération d’artistes qui émergea à la fin des années 60. Les premières sorties furent enregistrées à l’arrière de la boutique d’Henri à Pointe-à-Pitre : son propre sextet de biguine ; le jeune saxophoniste Edouard Benoit, leader de Les Maxels et arrangeur des différents groupes Debs ; de grands orchestres tels que Orchestre Esperanza et Orchestre Caribbean Jazz ; le poète et figure radiophonique Casimir ‘Caso’ Létang ; l’artiste de gwo ka Sydney Lérémon. Debs misa également sur l’enregistrement d’artistes étrangers, alors en tournée en Guadeloupe, au début des années 60, dont le trompettiste haïtien Raymond Cicault et le chef d’orchestre trinidadien Cyril Diaz.

Compilé par Hugo Mendez* (Sofrito) et Emile Omar (Tropical Discoteq et ex Radio Nova), en collaboration avec Henri Debs Et Fils et Air Caraïbes, la sortie physique de Disques Debs International comprend des photos rares et inédites provenant des archives familiales, ainsi que de généreuses notes de pochette et des interviews de Philippe Debs  (frère d’Henri) et Max ‘Maxo’ Séverin de Les Vikings de la Guadeloupe.

Previous post

Claire Guion-Firmin à la Commission Croissance et transformation des entreprises

Next post

Dernière minute : Les congés bonifiés tous les 2 ans

Joël DIN

Joël DIN

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *