Société

Le point au CHU DE POINTE-A-PITRE

INCENDIE DU CHU DE POINTE-A-PITRE

Mardi 6 décembre 2017 – 16h00 (22 h 00 Paris)

Une semaine après l’incendie du CHU l’état de santé de l’agent victime des fumées, hospitalisé à la Clinique des Eaux Claires, s’améliore et est très rassurant. Il est maintenant réveillé, conscient et attend sa sortie de réanimation prévue cet après-midi.

L’hôpital provisoire ESCRIM est opérationnel depuis avant-hier. Il accueille les urgences générales et pédiatriques, qu’elles soient adressées par la régulation médicale (SAMU-Pompiers), par les médecins de ville, ou de manière spontanée. Depuis ce jour, les urgences pédiatriques, sauf les polytraumatisés, relèvent à nouveau exclusivement du CHU au niveau de l’ESCRIM.

Le service d’imagerie opérationnel

Le service d’imagerie (scanner, IRM, écho, radio) a rouvert ce jour et se tient prêt à accueillir des patients en urgence et des
hospitalisés. L’activité externe reprendra ultérieurement.
Le service de cardiologie du CHU a détaché un praticien H24 aux Eaux Claires pour traiter les urgences cardiovasculaires, dans l’attente de la réouverture de la salle de coronarographie ce soir.

L’accueil des urgences psychiatriques se déroule au niveau des bâtiments d’hospitalisation de psychiatrie sur le site de CHU, avec des avis somatiques donnés par les urgentistes présents à l’ESCRIM.

Le CHU procède actuellement avec ses équipes et les bureaux de contrôle aux opérations de vérifications (sécurité incendie, fluides médicaux, climatisation). Sont également effectués les tests préalables au retour de l’activité sur les tours Nord et Sud.

Absence de monoxyde de carbone

Le SDIS a produit un rapport le 2 décembre 2017 sur la présence de monoxyde de carbone (CO) dans l’ensemble des bâtiments en dehors des zones sinistrées par l’incendie. Il conclut à l’absence de CO dans les locaux, à la présence d’une odeur de brûlé plus ou moins perceptible dans des zones très limitées, mais pas à la pharmacie ni à la Tour Nord, épargnées par le sinistre.

Le CHU a missionné un Bureau d’études sur la structure béton de la tour Sud, située non loin de la zone incendiée. Ce bureau a conclu à l’absence de dégradations structurales qui s’opposerait à la remise en service immédiate de cette tour d’hospitalisation.

La zone touchée par les flammes a fait l’objet d’un strict confinement et est en cours de déblaiement pour faciliter notamment le travail d’expertise et de diagnostic.

Enfin, si l’accès au CHU reste strictement contrôlé, le standard du CHU est opérationnel et accessible pour tous renseignements tél. 05 90 89 1010.

Concernant le déplacement des véhicules sur le site de Ricou, la circulation se fait désormais en sens unique, la sortie du site se faisant désormais par la sortie située à l’arrière de Ricou.

Previous post

9 MOIS POUR LA BANANE : le compte à rebours est lancé

Next post

Où sont les enseignants des îles du Nord ?

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *