Culture

Le plasticien Alain Caprice a tiré sa révérence

La Grande Faucheuse aura accompli sa triste besogne jusqu’au terme de l’année 2019. C’est ainsi que le 26 décembre à l’age de 75 ans, Alain Caprice nous a quittés suite à une longue maladie.
Photographe, plasticien, poète, il avait de nombreuses cordes à son arc et jouissait d’une grande notoriété en Guadeloupe, mais également dans la caraïbe.
Ancien inspecteur de police ayant sévi dans le quartier de Boissard, il militait pour la réinsertion des délinquants à travers ses expositions de peinture. Le président Chalus ainsi que le maire des Abymes Eric Jalton et d’autres personnalités ont dit être très affectés par cette disparition. « Alain Phoébé Caprice échangeait autour de ses œuvres avec des délinquants qu’il rencontrait lors de ses missions professionnelles et qu’il invitait à découvrir ses expositions » soulignait le Président de Région.
La Ville de Sainte-Anne lui a rendu hommage le 30 décembre, au centre culturel de la ville lors d’une soirée d’adieu.
97Land adresse ses sincères condoléances a sa famille et à ses proches.
Previous post

Moi, mon chanté nwel s'est passé sur les piquets...

Next post

Punta Ventana a disparu à Porto Rico

hugo FRAN

hugo FRAN

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *