Société

Le Parlement européen veut des explications sur les brutalités policières subies par la députée allemande Fofana

Herzberger-Fofana, une allemande d’origine malienne et membre du Groupe vert du Parlement Européen indique avoir déposé une plainte pour mauvais traitements contre la police Bruxelloise. Alors qu’elle prenait des photos avec son téléphone en voyant des agents de la gare du Nord vérifier deux noirs, elle aurait été brutalement agressée.

« Les policiers se sont dirigés vers moi, ils m’ont arraché mon téléphone des mains. Quatre des neuf policiers armés m’ont brutalement poussée contre le mur. Ils ont violemment pris mon sac à main. Ils m’ont plaquée au mur, jambes écartées ».

« J’ai dit que j’étais députée au Parlement européen, mais ils ne m’ont pas crue. Alors qu’ils avaient en main le laissez-passer du Parlement et mon passeport allemand, ils m’ont demandé ma carte de résidence en Belgique ».

Le président du Parlement européen, David Sassoli, a réclamé des explications au gouvernement belge. Le président du groupe des Verts au Parlement européen affirme que Herzberger-Fofana a été ainsi traitée en raison de sa couleur de peau.

Herzberger-Fofana, née le 20 mars 1949 à Bamako, a écrit de nombreux articles sur le racisme que subissent les Noirs en Allemagne et en Chine. Elle a reçu le soutien de plusieurs de ses collègues.

« À l’heure où le monde entier a vu les conséquences fâcheuses de la brutalité policière, cette expérience est pour moi traumatisante » a-t-elle confié en sėance plénière du Parlement.

Selon la police bruxelloise, les deux hommes à la gare du Nord étaient contrôlés dans le cadre d’une action anti criminalité. La députée européenne aurait filmé la scène et aurait d’abord refusé de s’identifier aux agents, avant d’obtempérer. Il s’agissait d’un contrôle normal sans violence. « … Lorsqu’une personne intervient et s’immisce dans une intervention, il est possible de procéder à un contrôle d’identité. En particulier quand la personne tente d’interpeller des badauds et donc de créer elle-même un incident… ». Une enquête interne a été ouverte.

L’avocat de Pierrette Herzberger-Fofana, Alexis Deswaef, confirme qu’une plainte a été déposée auprès du procureur du Roi.

« Je porte plainte pour moi mais aussi pour les autres personnes qui sont victimes de ce genre de violences policières et qui n’ont pas la force ou le courage de porter plainte » a précisé la députée au micro de la RTBF.

Previous post

Racisme, antiracisme, discrimination de quoi parle-t-on ?

Next post

Certains postes de la haute administration seraient inaccessibles aux originaires de la Martinique

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *