Musique

Le palmarès de la 7e édition des Hit Lokal Awards

Le Carré Bellefeuille de Boulogne-Billancourt accueillait la 7ème édition des Hit Lokal Awards 2019, récompensant les meilleurs artistes ultramarins, animée par Mak Paro et Styllee.

Les personnalités ultramarines se sont succédés pour remettre les trophées aux différents lauréats. Ainsi, les animateurs Mak Paro et Stylee on accueilli sur scène l’actrice Sandrine Salyères, le champion olympique Ronald Pognon, l’animateur de C8 Kévin Coique, la styliste Myriam Maxo et tant d’autre invités prestigieux qui forment l’excellence ultramarine.

Et comme toujours, la soirée a été ponctuée par de nombreux shows, dont on retiendra celui de Rachelle Allison accompagnée des danseurs de Leeyah, la chorégraphe officielle de l’association Hit Lokal, en ouverture de cérémonie.

Mention spéciale pour Little Doll, Daddy Mory, Drexi, Misié Sadik qui se sont distingués en livrant des prestations épatantes.

On gardera aussi en mémoire le trophée d’honneur décerné au mythique groupe Kassav, pour l’ensemble de sa carrière en présence de Jocelyne Béroard, Jacob Desvarieux accompagnés de la choriste et danseuse Marie-José Gibon. Le trophée leur a été remis par les membres fondateurs : Glawdys Kerhel, Maïté Montout et Patrice Louisor.

Côté résultats des votes, les artistes les plus populaires du moment ont été récompensés.

Grand vainqueur de cette 7ème cérémonie, l’artiste Misié Sadik a raflé trois récompenses : Album de l’année, Meilleur titre Zouk, Meilleur titre Hip-Hop masculin.

A noter également le sacre de Littl’ Doll (Révélation féminine) et Tiitof respectivement Révélation féminine et masculine 2019. Were-Vana, Warped & Mel, Lycinaïs Jean, Daddy Mory, Bamby, Fanny J, La Tchad, Drexi repartent chacun de la cérémonie avec un trophée décerné par le public. Le trio QLM repart quant à lui avec le trophée du Hit de l’année avec le tube “Comme à la maison”.

Une nouvelle catégorie a fait son apparition cette année: Dancehall féminin. Kryssy, Rachelle Allison, Bamby et Chinee Queen étaient en compétition pour le titre. C’est la guyanaise Bamby qui a tiré son épingle du jeu et remporté le trophée.

Previous post

L’histoire "officielle" des Antilles exalte l’œuvre métropolitaine

Next post

Une alternative aux salons du mariage traditionnels

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *