Société

La mort de Pierre Detaix compagnon de route de Jean Marie Tjibaou

Samedi matin, le corps dénudé de Jean pierre Deteix était découvert, dissimulé sous des branchages, près de la « plage des nudistes », à Nouméa.

L’auteur présumé des faits âgé de 21 ans aurait été accosté par la victime. Dans son véhicule, raconte-t-il, il aurait supporté de nombreux attouchements jusqu’à l’arrivée à la plage des nudistes, où les avances plus explicites de Jean-Pierre Deteix auraient, selon lui, déchaîné sa violence.

Compagnon de route des indépendantistes kanak et militant actif de la Ligue des droits de l’homme, il était également secrétaire de la section locale du PS. Figure active du référendum d’autodétermination, le haut-commissaire de la République, Vincent Bouvier, a « salué le rôle important que cet homme de dialogue et de conviction a joué au service de la Nouvelle-Calédonie »,

C’est avec émotion que George Pau-Langevin, ministre des outre-mer, a appris le décès de Jean-Pierre DETEIX. « Très  bon  connaisseur  de  la  Nouvelle-Calédonie,  Jean-Pierre  DETEIX  était  un militant convaincu et engagé.
Il a participé à la création de l’Agence de développement de la culture kanak et à la construction du centre culturel Jean-Marie Tjibaou. De 2005 à 2009, il occupait les  fonctions  de  directeur  de  cabinet  des  élus  de  l’Union  Calédonienne  au Congrès.  Il  fut  chef  de  cabinet  du  vice-président  du  gouvernement,  Jean-Louis d’Anglebermes après avoir été directeur de maison de retraite.
Jean-Pierre DETEIX était l’une des figures locales du Parti Socialiste en Nouvelle Calédonie ».

Previous post

L’écriture, une priorité en Martinique

Next post

TOUTES LES RENCONTRES DU TOURNOI DE HAND ULTRAMARIN A PARIS

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *