Culture

LE MADRAS FAIT SON SHOW

Le tissu madras ne veut plus être un simple accessoire de la tradition. Il a décidé de s’émanciper et rêve de défilés et podiums. L’organisatrice du Madras Fashion Show nous explique l’événement organisé le jeudi 25 mai autour de l’étoffe aux couleurs vives.

97L : Pouvez-vous vous présenter?

Mallees NIOTAERC, créatrice d’accessoires de mode vivant à Paris. Je privilégie depuis toujours dans le cadre de mon travail le tissu madras et les matières premières comme la noix de coco, issus des richesses naturelles des Outre-mer.

97L : Parlez-nous de votre passion.

Mes premières passions sont la randonnée et le voyage. D’ailleurs la conjugaison des deux m’a conduit, entre autre, sur le GR20. Le GR20 est considéré comme le plus dur d’Europe de sentiers de grandes randonnées. Ce fut une expérience enrichissante en contact humain et en dépassement de soi.

Je me suis longtemps interrogée sur la place du madras, dans le secteur de la mode. Aujourd’hui, ce tissu est devenu ma troisième passion. Je pense qu’il a beaucoup de choses à construire autour de lui. Le combat que je mène aujourd’hui a du sens.

97L : Pourquoi avoir organisé un tel évènement ?

Nous avons des personnes qui ont du talent et qui ont besoin d’un coup de pouce. Les créatrices de mode sur le Madras Fashion Show sont capables d’innovation et ont un savoir faire.

Elles ont accepté le défi de créer une mini collection, hors des coupes qu’elles sont l’habitude de travailler. Le but est de montrer leur savoir faire. Elles méritent d’être d’avantage connues. Trop souvent dans l’ombre car elles n’ont pas forcément les finances pour montrer un défilé, sur le Madras Fashion Show, elles seront sous les feux des projecteurs et pourront aller à la rencontre du public.

Le deuxième objectif de cet évènement est de décloisonner le madras, cantonné aux robes traditionnelles et à la décoration. Il s’agit de changer le regard du public et amener le madras, là où l’on ne l’attend pas, sur les grands défilés de créateurs. Mon souhait le plus cher et de voir du madras en haute couture.

Aujourd’hui, dans le prêt-à-porter, on retrouve un peu de tout sous la dénomination de madras. Il nous appartient de montrer au monde, à quoi ressemble le « vrai madras ». La marque Raph Lauren fait un gros travail sur ces coloris, mais tout tissu à carreaux n’est pas du madras.

Troisième objectif. Renouer le lien entre ce tissu et le peuple de la caraïbe. Car, on peut trouver le madras en Jamaïque, au Surinam, en Haiti, à St Kitts… Il est important de connaître que partout où il y a eu apport d’indien pour remplacer les esclaves, vous trouverez du madras. Aussi, ce sera l’occasion de découvrir ou redécouvrir les divers coloris de ce tissu. Ensuite, le Madras Fashion Show est un moment de partage, il est ouvert à toute personne désireuse de connaître ce tissu. Je pars du principe que pour mieux vivre ensemble, il faut partager sa culture.

97L : Avez- vous bénéficié de soutiens ?

A chaque étape de l’organisation du Madras Fashion Show, j’ai rencontré des personnes extraordinaires qui ont pris du temps pour m’écouter et m’apporté leur judicieux conseils. D’ailleurs, la plupart constitue l’équipe autour du Madras Fashion Show. Je tiens à les remercier ici, mais je le ferai aussi de manière plus individuelle après l’événement.

Ensuite, Le parrain Jacques AMBROSIO et son équipe, Harry CHELAMIE ont pris le projet à bras le corps pour le défendre. Ce sont les premières personnes à avoir cru en la faisabilité du projet.

Les partenaires du Madras Fashion Show sont ceux qui ont adhéré dès le départ au concept. Je tiens à les remercier de leur soutien. J’aurais souhaité que sur ce projet, qui défend d’une part la culture puis d’autre part sert de coup de pouce à nos créateurs, que les institutionnels et les entreprises d’outre-mer ou qui travaillent pour et avec l’outre-mer soient présents.

97L : Y aura t-il une suite ou est-ce un évènement ponctuel ?

C’est un évènement pérenne. Elle aura lieu pour les deux ans. Nous avons mis plus d’un an pour montrer le Madras Fashion Show. Je pense que ce temps est nécessaire pour une bonne préparation et faire une manifestation.

L’association Mallees NIOTAERC continuera à créer d’autres évènements autour du madras, avant la prochaine édition du Madras Fashion Show.

97L : Le mot de la fin ?

Le madras est un tissu avenir, pour cela, il nécessite une forte mobilisation autour pour l’aider à gravir pallier par pallier le marché de la mode. Venez soutenir nos créateurs le 25 mai 2017 au MAS de Paris dans le 13ème arrondissement.

IMG_1207
Previous post

Le festival Ultrazik à Achères

amanda
Next post

Ange aux yeux bleus ou monstre : Qui est Amanda Knox ?

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *