Culture

Le Lauréat 2020 du livre d’histoire des Outre-mer

Communiqué de presse

Le prix du livre d’histoire des outre-mer promeut un livre de l’histoire des Outre-mer français, paru dans les deux années qui précèdent son attribution.

Son jury – composé de docteurs en histoire, de journalistes, d’enseignants, d’amateurs d’histoire au sens noble du terme et des lauréats des années précédentes – récompense des travaux qui allient rigueur scientifique et ouverture à tous les publics.

Le prix doté de 5 000 euros grâce l’Association Outre-mer Développement et au fonds de dotation Henri Grégoire-Germain Porte sera remis lors de l’inauguration du salon du livre de Paris le 19 mars 2020.

Cinq titres avaient été retenus dans la sélection finale :
• F. ANGLEVIEL La France aux Antipodes Histoire de la Nle Calédonie, Vendémiaire, 2018.
• J. BINOCHE La France d’Outre-mer et sa représentation parlementaire, L’Harmattan, 2019.
• A. Alexis LOUIS Le livre et ses lecteurs en Martinique (1799-1848), L’Harmattan, 2018.
• I. MERLE et A. MUCKLE L’indigénat – genèse dans l’Empire français, CNRS Editions, 2019.
• M. STROBEL Les gens de l’Or – Mémoire des orpailleurs du Maroni, Plon, 2019.

Après un débat vif et enthousiaste, signe de la qualité de la sélection, le prix a été attribué à Michèle-Baj Strobel pour « Les gens de l’Or ». Le jury a salué un ouvrage ciselé et élégant, un livre fondateur.

L’avis du jury :

L’histoire des Gens de l’Or, c’est d’abord celle d’une question qui file tout au long de l’histoire de la Guyane française. Celle de l’or, de son mythe, et de sa récurrence à travers les siècles jusqu’à aujourd’hui (actualité du projet de la Montagne d’Or).

Le point de départ de l’ouvrage – le tout premier chapitre – se veut historique et cartographique, précisément de cette cartographie des XVIe et XVIIe siècles où l’on distingue le royaume du Roi doré et qui, plus d’un siècle plus tard, sera choisi par Voltaire pour y faire figurer au XVIIe chapitre de Candide l’Eldorado.

Le livre de Michel-Baj Strobel, une enquête parmi les orpailleurs de Guyane, s’appuie sur des témoignages d’hommes et de femmes aujourd’hui disparus. L’approche plurielle fait du matériau comme de l’enquête un ouvrage fondateur de l’histoire de la Guyane.

Par cette méthode et le soin d’une plume fine, cet ouvrage magnifique formera peut-être, le jury l’espère, de nouvelles générations d’historiens.

Previous post

Hommage à Raymond Cipolin : "à l'époque, la télévision devait être la voix de la France"

Next post

La Martinique à la XXIVème Conférence des Présidents des RUP

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *