Divers

Le jour de l’indépendance pour Trinidad and Tobago

Après l’arrivée de Christophe Colomb sur les îles de Trinité-et-Tobago en 1498, les deux voisines deviennent colonies espagnoles jusqu’au 18 février 1797, jusqu’à leur prise de possession par les Britanniques, avec une flotte de 18 navires de guerre.

À cette époque, Trinidad compte 17 718 habitants, dont 1 082 Amérindiens, 2 151 Européens, 4 476 Noirs et 10 009 esclaves. Tobago, l’île en forme de cigare, fait l’objet d’âpres luttes au cours des siècles entre Britanniques, Néerlandais, Français et Espagnols. Finalement, les Britanniques imposent leur emprise sur Tobago et, en 1889, la colonie associe Trinité-et-Tobago.

Le 31 août 1962, Trinité-et-Tobago a abaissé le drapeau britannique, remplacé par le désormais emblématique noir, rouge et blanc, dirigé par Eric Williams. Considéré comme «le père de la nation», le chef du Mouvement national des peuples (PNM) a été 1er ministre de 1956 à sa mort en 1981.

«Trinbago», comme on l’appelle généralement, est devenue une république au sein du Commonwealth, rompant ses liens avec la monarchie britannique le 1er août 1976; une date célébrée comme le «Jour de l’émancipation». Le Premier ministre en exercice et chef du PNM, est le Dr Keith Christopher Rowley, reélu le 10 août dernier.

Trinité-et-Tobago est l’un des îles plus riches des Caraïbes grâce au pétrole. Le tourisme et l’industrie manufacturière sont également deux secteurs importants : les boissons et le ciment sont réputés dans la région.

Souhaitons aux un million quatre cent mille Trinbagoniens une heureuse indépendance.

Previous post

4 clusters actifs en Martinique

Next post

En Guadeloupe, entre Granbaisiens et grands baiseurs, oú se trouve la solution ?

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *