EvénementsSociété

Le gouvernement supprime les congės bonifiés

En juin 2018, Emmanuel Macron en annonçant des congés bonifiés bisannuels, avait provoqué la réaction des fonctionnaires ultramarins avec le mouvement « les foulards marrons »

Instaurés en 1978, les congés bonifiés accordés aux 35.000 fonctionnaires ultramarins de l’Hexagone afin de rentrer dans leur territoire d’origine, étaient accordés tous les trois ans, avec prise en charge des frais de voyage et prime de vie chère.

Bercy estime que, sur les 35 000 agents, les fonctionnaires d’État ne sont qu’entre 4 000 et 4 500 chaque année. La principale collectivité territoriale à octroyer des congés bonifiés est la ville de Paris, avec environ 1 200 agents par an. L’Assistance publique – Hôpitaux de Paris estime à 2 500 le nombre de ses agents bénéficiant des congés bonifiés.

Les coût des congés bonifiés se décompose en trois éléments :

– les billets d’avion, 37 % du coût global ;

 l’indemnité de cherté de la vie, 21 % ;

– les conséquences de la bonification de 30 jours sur l’organisation des services, 42 % .

Le 7 novembre se tenait à la direction generale de l’administration et de la fonction publique, la DGAFP, une réunion où Thierry Le Goff, le directeur, a informé les délégués présents de la suppression des congés bonifiés sous leur forme actuelle. Un decret serait prévu pour décembre 2019, avec ces caractéristiques :

* Fin des 35 jours de bonification

* Prise en charge du billet d’avion tous les 2 ans

* Entrée dans le dispositif des collectivités et de la Nouvelle Caledonie

* Maintien de la vie chère

* Pas de prise en compte des familles recomposées.

Previous post

INTERDIT AUX GUADELOUPEENS

Next post

Le DIKTAT du gouvernement sur la réforme des congés bonifiés

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *