Société

Le directeur de l’hôpital de Cayenne répond à Gabriel Serville

Lors de la séance de questions d’actualité au gouvernement sans débat du 18 février, Véronique Massoneau, remplaçant Gabriel Serville, posait une question sur le « large mouvement de contestation des cadres de santé, des médecins et instances représentatives du personnel à l’encontre de la direction » du Centre hospitalier Andrée Rosemond de Cayenne sur fond d’épidémie de Zika et d’impasses budgétaires. « Aujourd’hui force est de constater que le point de non retour est atteint puisque les syndicats…viennent de voter une motion à l’encontre du directeur du CHAR », le Plan de performance rejeté à l’unanimité rendant inévitable selon le Député, un changement de direction.

Ségolène Neuville, secrétaire d’Etat auprès de la Ministre de la santé, répondait que Marisol Touraine se pencherait personnellement sur ces questions lors de sa venue en Guyane les 27 et 28 février.

Ces propos ont été peu appréciés par le directeur de l’hôpital Dominique Delpech qui répond point par point à ces accusations à notre confrère Thomas Quéguiner  dans Hospimedia le 23 février  Des extraits ici…

Il précise que contrairement aux 11 millions d’euros (M€) énoncés… le déficit 2015 du CH de Cayenne devrait avoisiner les 7 M€, somme liée aux réformes tarifaires récentes sur l’aide médicale d’État et les soins urgents. En revanche, il enregistre bien 25 M€ de dettes fournisseurs impayées.

Au sujet du climat social, selon lui « les instances font correctement leur travail, aucun tract syndical frondeur ni journée de grève ne sont actuellement recensés… Un bref mécontentement a surgi mi-décembre suite à son refus d’élever un cadre sur un poste de faisant-fonction de directeur des soins ».

Pour Dominique Delpech, le syndicat des médecins s’oppose notamment à la suppression de la prime de vie chère allouée aux praticiens titulaires en congés bonifiés, les seuls, au contraire des autres hospitaliers, à encore bénéficier de ce dispositif, se déclarant toutefois ouvert à la discussion.

Quant au Pref, le directeur ne cache pas qu’il s’annonce ambitieux avec 109 lits et places à créer, surtout en médecine, à budget et effectifs constants. Sur « injonction » de la Direction Générale de l’Offre de Soins, un projet de reconfiguration du bâtiment principal  a permis de créer des unités de trente lits pour accroître l’efficience du personnel. À terme, un plan complet de restructuration et d’extension est prévu avec passage en Comité interministériel de Performance et de Modernisation de l’offre de soins hospitaliers (Copermo). Le schéma directeur immobilier estime à 60 M€ le montant de l’investissement alors que l’avis ministériel favorable sur ce dossier ne porte que sur une tranche ferme de 37 M€.

Marisol Touraine clôturera-t-elle la polémique ?

Previous post

DES ZISTOIR POUR LES ENFANTS REUNIONNAIS

Next post

PRINCESS "ZOUK" URSULA SUR W9

Joël DIN

Joël DIN

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *