Divers

Le déjeuner des douze sages de l’Outre-mer

D. Dalin – M. Gordien – F. Loyson – R. Bigard – G. Mélane – E. Laupen – R. Silo – H. Bortalis – J. Karam – A Thimalon – J. Drelin

Ils sont guadeloupéens, martiniquais, officient dans des domaines différents, se croisent à l’occasion et peuvent avoir des idées divergentes mais ont en commun une ambition pour l’Outre-mer. Forts de ce constat, ces hommes ont décidé de se donner du temps pour échanger.

Comment concilier leurs activités professionnelles, leurs emplois du temps et cette envie de se rencontrer ? Freddy Loyson avait invité 11 « sages » au Relais de Bretagne à Boulogne Billancourt où chacun à tour de rôle confiait son ressenti. Ainsi était-il décidé d’organiser tous les premiers samedis du mois un déjeuner de rencontre ouvert à toutes les personnes de bonne volonté, le choix de la formule déjeuner semblant le plus adapté. « Cela n’a rien à voir avec un dîner de gala guindé. Le menu sera ultramarin bien sur mais l’assiette sera un prétexte pour discuter. Chacun aura droit à la parole,pourra exposer ses interrogations mais aussi écouter en respectant les opinions des autres. Ne pas être d’accord ne veut pas dire polémiquer ».

Ces ultramarins se proposent d’inviter mensuellement des personnalités à répondre aux questions des convives. « Ce peut être un politique, un chef d’entreprise, un écrivain… Nos problématiques sont variées ». Les étiquettes politiques seront laissées au vestiaire. « Notre seul parti : l’outre-mer ».

Parmi les sages, des hommes d’expérience mais aussi des jeunes. « Les seniors seront là pour tempérer les ardeurs de la jeunesse, inversement celle ci devra bousculer les certitudes de nos sénateurs » dans des rencontres intergénérationnelles permettant de faire avancer le débat.

Les grands thèmes du premier déjeuner ont vite été listés  : Comment aider les compatriotes démunis ayant perdu un être cher au pays ? Et la nécessité de mutualiser les compétences de chacun. Quelle aide apporter aux étudiants, l’annonce d’une journée spéciale pour les primo-arrivants le 5 septembre dans le jardins du ministère. L’actualité de la semaine sera abordée comme cet échange du soir à propos des déboires de la FIFA ou la bataille des dates commémoratives concernant l’esclavage, arguments  et antithèses à l’appréciation de chacun.

Avis donc aux restaurateurs antillo-guyano-réunionnais prêts à jouer le jeu à partir du samedi 4 juillet 2015 et à contredire Gustave Le Bon affirmant « Chez beaucoup d’hommes, la parole précède la pensée. Ils savent seulement ce qu’ils pensent après avoir entendu ce qu’ils disent. »

Previous post

CHARLES DE PERCIN : DOIGTS D’OR ET PINCEAUX MAGIQUES

Next post

CROMVO de Sarcelles : la fête du sport

Joël DIN

Joël DIN

1 Comment

  1. Aranud
    juin 8, 2015 at 15:03 — Répondre

    Je n’ai pas compris qui a décidé qu’ils étaient sages ?

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *