Société

LE CREFOM PARLE D’IRREGULARITES DANS UNE NOMINATION A L’UNIVERSITE DE LA REUNION

Dans un courrier du jeudi 2 juin, Patrick Karam fait part à Najat Vallaud-Belkacem,… de ses certitudes concernant les irrégularités constatées lors du concours de recrutement sur le poste de Maître de conférences, Histoire de l’esclavage à l’université de La Réunion.

Patrick Karam affirme avoir acquis cette conviction sur la base des rencontres qu’il a eu avec les historiens réunionnais et à la lecture des documents examinés.

Le président du CREFOM demande à la ministre de suspendre la publication de l’arrêté définitif afin de permettre à la nouvelle gouvernance de l’université de procéder au réexamen de ce dossier.

Il précise qu’il a découvert que le recrutement sur ce poste avait fait l’objet d’un concours infructueux en 2015 en raison de pressions subies par le président du comité de sélection le professeur Prosper Eve… qui a été placé dans l’impossibilité de réunir la commission du fait du désistement de dernière minute des membres extérieurs, de l’université de Nantes… Il tient à souligner qu’il ne s’agit pas dans ce dossier d’un problème entre locaux et extérieurs mais bien d’irrégularités dans la composition du comité de sélection…

En complément des informations déjà transmises à la ministre dans son précédent courrier, Patrick Karam porte à sa connaissance les nouveaux éléments à prendre en compte dans ce dossier.

L’examen des dossiers de chacun des candidats au concours a été confié à deux rapporteurs (un local et un extérieur) à l’exception de celui du candidat réunionnais le plus capé qui a été examiné par deux rapporteurs extérieurs.

L’ordre du jour de la 1ère réunion de ce Comité de sélection n’a pas suivi la réglementation puisque le président du Comité a voulu répartir les dossiers des candidats aux rapporteurs, faire les rapports pour examiner les dossiers et sélectionner les candidats à auditionner. La 1ère réunion ne doit dans les textes réglementaires que permettre la répartition des dossiers des candidats entre les rapporteurs.

Les réunions successives de ce comité se sont tenues sans le quorum obligatoire…, ( 4 personnes de l’Université qui recrute devant être présents), l’ordre du jour des réunions de ce Comité de sélection indiquant clairement que les autres sites (Bordeaux, Paris) étaient en visio-conférence.

Un courrier de soutien à la candidature nantaise  a été lu en séance par le président de l’université. A contrario, les arguments des historiens de l’Université de La Réunion n’ont pas été présentés aux membres de ce conseil d’administration.

Patrick Karam  dit à la ministre  avoir pu mesurer lors de son bref séjour à La Réunion,  l’émoi et l’indignation des Réunionnais dans cette affaire…

Enfin le président du CREFOM conclut en déclarant : « votre décision très attendue sera d’une portée symbolique forte pour La Réunion et en mémoire de l’éminent historien réunionnais Sudel Fuma. Elle sera perçue comme un message d’espoir  à l’adresse d’une jeunesse menacée de désespérance dont la confiance en l’avenir s’effrite de jour en jour et pourra rassurer les associations aujourd’hui consternées par cette décision. »

Previous post

UN PRINCIPAL DE COLLEGE ARME D'UN COUTELAS

Next post

Le rétablissement progressif de l'eau en Guadeloupe

Joël DIN

Joël DIN

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *