Société

LE CRAN SAISIT LE CSA APRÈS LES PROPOS DE CHRISTINE ANGOT SUR FRANCE 2

Pendant de nombreuses années, France 2 et l’émission ONPC ont laissé Eric Zemmour déverser sa haine sur le service public. Ce dernier a depuis été condamné. Qu’à cela ne tienne, Laurent Ruquier semble avoir trouvé en Christine Angot la remplaçante parfaite pour perpétuer l’abjecte.

En effet, cette dernière, lors de l’émission diffusée ce 1er juin 2019, a tenu des propos odieux.

Le CRAN renvoie Christine Angot à la Route de l’esclavage, réalisation de l’Unesco, qui fait naturellement autorité dans le monde entier.

« Les archives de la Compagnie hollandaise des Indes Occidentales révèlent, par exemple, à cet égard que 8 % d’Africains sont morts des suites de conditions de détention déplorables sur la côte », dans les fameuses négreries de l’époque. Tout porte à croire que ces victimes n’étaient pas « en pleine forme » ni « en bonne santé ».

Par ailleurs, toujours selon l’Unesco, compte tenu des conditions atroces de leur déportation, « au moins 1 000 000 Africains ont péri durant le Passage du Milieu », sur ces « tombes flottantes » qu’étaient les navires négriers. Là encore, on peut se demander si tous ces gens sont morts « en pleine forme » et « en bonne santé », comme le suggère Christine Angot.

Selon l’Unesco, « un nombre encore plus considérable d’Africains tombés en esclavage, par millions, moururent après être arrivés dans le Nouveau Monde. Selon une estimation prudente, environ 15 % des survivants au passage sont morts dans les deux ans qui ont suivi leur arrivée ». Ces personnes mouraient-elles « en pleine forme et en bonne santé » ? Ce n’est pas certain.

Par ailleurs, rappelons que 12 à 15 millions de personnes ont été déportées, plus toutes celles bien plus nombreuses, qui ont été tuées pendant la capture en Afrique, et celles qui sont nées esclaves dans les colonies.

Le CRAN condamne donc les propos odieux de Christine Angot, qui tombe justement dans la concurrence des victimes qu’elle prétend dénoncer, et diffuse l’ignorance et le révisionnisme sur le service public.

Le CRAN constate que Laurent Ruquier n’est pas intervenu pour rectifier le tir, comme le voudraient les exigences de « maîtrise de l’antenne » prévues par le CSA. C’est pourquoi le CRAN a saisi en ce jour le CSA et la direction de France Télévision.

Après une pareille séance, il faudra non seulement des excuses, mais aussi des réparations. L’émission de Laurent Ruquier, qui a déjà été mise en garde par le CSA sur des questions de racisme, pourrait par exemple accueillir une discussion mieux informée sur l’esclavage et les réparations. C’est le moins que l’on puisse attendre du service public.

Et si chacun dénonçait ces propos ?

https://www.csa.fr/Mes-services/Alertez-nous-sur-un-programme2

Previous post

Hommage à Patrick Sorrente le « chasseur d’images » 

Next post

La semaine parfaite de Lemar ?

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

1 Comment

  1. Lydia
    juin 4, 2019 at 00:42 — Répondre

    Et si on demandait l’arrêt de cette émission merdique qui n’apporte rien intellectuellement ?

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *