Société

Le Coronavirus hairstyle, la nouvelle mode au Kenya

Loin de la polémique crée par M. Pokora avec le bantu Knot de sa belle-fille, la « coiffure coronavirus » voit sa popularité croitre en Afrique de l’Est.

Une coiffure en pointes tressées évoquant le coronavirus connait une résurgence à Nairobi au Kenya. La popularité croissante de ce style est en partie due aux difficultés économiques, avec un prix relativement bas et a aussi comme objectif de faire prendre conscience la dangerosité du virus.
Cette coiffure était passée de mode ces dernières années avec la demande accrue de cheveux venant d’Inde, de Chine et les étalages des photos aux styles importés, dans les salons de beauté de l’Afrique.

Dans un petit salon à Kibera, un bidonville au cœur de la capitale kenyane, Sharon Refa la patronne tire sur le cuir chevelu de filles grimaçantes. Elle commence par séparer les cheveux en une douzaine de sections. Ils se tordent ensuite et s’enveloppent avec un fil noir épais, de sorte qu’ils puissent tenir droit. Les tresses ressemblent aux protéines en pointe sur une membrane de coronavirus.

« Certains adultes ne croient pas à la réalité du coronavirus, mais la plupart des jeunes eux se désinfectent les mains et souhaitent porter des masques. Tant d’adultes ne le font pas, c’est ce qui nous a poussés à proposer la coiffure corona », a déclaré Refa, avec son masque facial.

Début avril, M.Pokora s’était moqué des bantu knot sa belle-fille Violet, l’enfant de sa compagne la chanteuse Christina Milian en l’affichant sur les réseaux sociaux avec un émoticône un virus vert symbolisant le coronavirus. Une plaisanterie pas au goût de nombreuses personnes des deux côtés de l’Atlantique.

Previous post

Mr le Recteur de Guadeloupe, bas les masques !

Next post

Air Belgium : les Antilles à partir du 24 juin

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *