Culture

Le Clézio : On est en manque de reconnaissance de tout ce que les esclaves ont fait

Reçu sur France Culture par Caroline Broué, l’écrivain et Prix Nobel de littérature J.M.G Le Clézio à l’occasion de la parution de son dernier roman, « Alma », ressuscite la vie des esclaves de l’ile Maurice. Extraits…

« Il y a bien longtemps, plus de 40 ans, je suis à Paris je vais rue Oudinot pour lire les noms des esclaves. Les esclaves qu’on baptisait étaient inscrits dans des registres déposés au ministère de la Marine… La Compagnie des Indes était la grande actrice de ce trafic officiel… J’aurais aimé les lire à haute voix…

Quand vous êtes originaire ce pays Maurice (par ma famille), vous avez l’impression qu’il y a une partie de l’histoire qu’on a gommé. Cette partie de l’histoire n’est plus que dans les archives. Les seuls monuments sont des pyramides de roches noires qui parsèment l’île. Les touristes les voient en passant et personne ne leur dit que ce sont les esclaves qui ont amoncelé ces pierres pour nettoyer les champs et planter…

A Maurice et dans l’Europe conquérante en général on est en manque de reconnaissance de tout ce que ces hommes, les esclaves, ont fait pour que nous vivions dans une prospérité industrielle et dans le confort moderne. Notre civilisation est édifiée sur ces disparus et on ne le dit pas, on ne le sait pas ».

Previous post

Remember Patrick St Eloi

Next post

KURTIS VICTIME DE RACISME DANS L'OISE

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *