Société

Le Canard enchainé et les « bus fantômes » de la Martinique

« Les Bus Fantômes de la Martinique » : une «histoire à la Clochermerle » pour le célèbre Palmipede dans un article en page 4, comportant quelques erreurs qui seront certainement relevées par les personnes incriminées.

Alfred Marie-Jeanne, « l’homme fort de l’île » est accusé de « torpiller un chantier lancé par son prédécesseur » (Serge Letchimy) en prenant pretexte de la « facture trop salée ».

« Quatorze bus à 1 million d’euros pièce… L’inauguration, prévue en décembre 2015, a été différée au mois de mars puis au mois de septembre 2016… Les bus ont roulé sans passager jusqu’au 31 août et depuis, ils tournent en rond dans leur centre de maintenance tout neuf. »

Le Canard Enchaîné se fait ensuite l’écho de Bruxelles s’inquiétant pour le « chèque de 61 millions d’euros versé » et que les BHNS, les « Bus à Haut Niveau de Service » ne soient toujours pas en service, malgré plusieurs rappels à  l’ordre.

« Le préfet, qui s’est fait houspiller par la Commission européenne, a tout de même décroché un délai de grâce jusqu’à fin janvier. Passé cette date, l’Europe menace carrément de reprendre l’argent qu’elle a versé. »

Yann Monplaisir, vice-président de l’Assemblée de Martinique à pris la défense d’Alfred Marie-Jeanne :  » Il y en a qui ont compris que plus le TCSP démarrerait tard et plus ça nuirait à la majorité actuelle. La population est majoritairement convaincue que c’est à cause d’Alfred Marie-Jeanne. Certes il y a une part de responsabilité mais le contexte politique a pesé beaucoup. On fait de la petite politique avec de grands enjeux », concluant par le souhait de toute une population « La collectivité doit démarrer ce TCSP très rapidement ».

Previous post

Les Hit Lokal Awards sont de retour !

Next post

Le chantier du nouveau CHU : aucune embauche de travailleurs guadeloupéens

Joël DIN

Joël DIN

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *