Divers

Le calvaire d’Alicia, Miss France 2017 ?

C’est Sophie Marion dans France Dimanche qui l’affirme. Face à l’emballement médiatique que provoque Iris Mittenaere, sacrée Miss Univers, notre Miss France 2017 Alicia Aylies accumulerait « revers et humiliations ». Cet article cumulant les poncifs sur ces jeunes femmes parle de « guerre des Miss ».

@Comité Miss France

@FacebookMissFrance

Depuis son couronnement aux Philippines le 30 janvier dernier, Miss Univers Iris Mittenaere, 24 ans, Miss France 2016, éblouit les médias : une pétition vient d’être lancée pour qu’elle devienne la prochaine effigie de la République française. On lui prête des liaisons sulfureuses avec Camille Cerf, la Miss France 2015, ou l’humoriste Kev Adams.

« Et notre Miss France 2017 dans tout ça, que devient-elle ? Complètement éclipsée par Iris Mittenaere, la pourtant divine Alicia Aylies peine à faire parler d’elle… La coupe est pleine pour la Guyanaise qui souffre de plus en plus de ne pas être la favorite. C’est donc le cœur gros qu’elle enchaîne les séances de dédicace à travers le pays, parfois dans des coins très reculés de la France rurale, où sa venue peine à attirer les foules. Au Salon de l’agriculture, début mars, malgré tout, la Miss a joué le jeu, posant avec un agneau en compagnie de Sylvie Tellier, la directrice de Miss France organisation. De jolies images publiées ici et là, et une occasion inespérée de faire le buzz.

Une mise en lumière de bien courte durée. Comme toujours, Miss Univers n’a pas tardé à lui voler la vedette en s’octroyant, deux semaines plus tard, une visite express en France… Un accueil digne d’un chef d’État en voyage officiel… reçue par François Hollande au palais de l’Élysée.

De son côté, Alicia poursuit sa descente aux enfers de l’indifférence. C’est bel et bien la première fois qu’une Miss France se sent humiliée à ce point. Vivre dans l’ombre d’Iris, voilà le triste sort qui lui est réservé. Et dans son malheur, la Guyanaise ne peut même pas compter sur le soutien de ses proches. La jeune femme de 18 ans est déchirée de voir sa belle région natale en proie à une crise sociale sans précédent.

En femme de cœur, elle aimerait tant que son titre de Miss France lui donne le pouvoir d’arranger les choses, alors que sa région natale est en pleine révolte…. Et puis Alicia aurait tellement voulu venir se ressourcer à Matoury, la commune où elle vivait avant d’être élue reine de beauté des Français. Une visite inimaginable tant que le département reste paralysé par les manifestations et les barrages »…

Faut-il dire à Sophie Marion, pour son article paru le 29 avril, que les barrages sont levés depuis le vendredi 21 avril, avec la signature d’un accord de fin de conflit entre le gouvernement, les élus locaux et le collectif Pou Lagwiyann dékolé ? Et enfin qu’Alicia tente de faire son nouveau métier correctement ? La meilleure preuve : son tweet en ce 1er mai : « Bonne fête à tous profitez bien de votre journée pour vous reposer et si vous travaillez quand même bon courage 😘  #BisousLaGuyane« . Cela ne semble guère l’oeuvre d’une personne déprimée.

Previous post

Bon 1er mai. Retrouvez-nos articles demain mardi 2 !

Next post

Action citoyenne à Rivière-Pilote

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

1 Comment

  1. Claire
    mai 2, 2017 at 17:25 — Répondre

    Je suis choqué de l’article que cette « Journaliste » à écrit, elle doit des excuses a Miss France !

    Comment peut-elle affirmer le malheur et la malédiction d’une carrière professionnelle basées sur des informations qu’elle a complètement détourné !?

    C’est une propagande ? Du racisme ? La miss univers est peut-être adulée en France, et encore qui la calcule vraiment ? Mais le plus drôle est qu’à l’internationale personne n’entend parler d’elle. Ce n’était pas du tout le premier choix du public qui la trouve trop banale…

    Qu’on la vire pour essayer de créer de fausses réputations aux autres, mon dieu quelle débile !

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *