Carte blanche à

L’alimentation, c’est la Mère !

« Chaque fois que je porte à ma bouche de la nourriture, je renoue de manière inconsciente avec la douceur du sein maternel, avec le petit enfant qui est en moi. »

Car notre Mère est celle qui nous a donné à manger en premier, celle qui a pris et qui parfois, malgré son grand âge, prend encore soin de nous.

De la façon dont elle nourrit l’enfant, en nourriture mais aussi en paroles, en caresses, en contacts et en actes, la Mère forge l’estime de soi. Ainsi certains sont-ils, dès leur plus jeune âge, bien armés, bien construits, pour affronter la vie, ses travers et aussi ses joies !

Car la Mère est le pilier des enfants donc celui de chaque être. La Mère est le fondement de notre « colonne vertébrale », de cette force qui nous arme contre l’adversité, de cette force qui nous permet de rebondir et de continuer à porter notre propre flambeau.

Elle est assurément, si bien dit en créole, le poto mitan, ce poteau du milieu sans lequel toute la charpente de la maison s’écroule et toute la charpente de la famille aussi.

« Lorsque dans un foyer, la Mère va mal, tout va mal. » La lumière disparaît et la flamme de vie s’éteint.

Une mère déficiente et vous n’aurez peut-être pu ancrer en vous, ni la fierté, ni la verticalité. Une mère trop absente, parce que mal construite elle-même, parce que trop investie dans ses multiples amours et dans ses amitiés, parce que trop tourmentée par le matériel et vous demeurez « vide, sans ossature ».

S’accorder à l’âge adulte une bonne nourriture, réelle, symbolique et même spirituelle, perdure cet amour maternel, le répare s’il n’a pas été assez fort.

Lorsque je mitonne à Paris, pour mes enfants, pour mes amis et pour moi-même la cuisine de mon pays, celle de mes traditions, je partage au-delà du repas un savoir-faire mais aussi la douceur ancestrale des Mères de toutes nos Mères. Je me sens forte, « courroie de transmission ». Au-delà de l’assiette, cette symbolique cachée s’exprime chaque jour car se nourrir… ce n’est pas simplement passer à table !

Nous sommes assurément ce que nous mangeons et notre nourriture est notre patrimoine.

 

Dr Marie Antoinette Séjean Nutritionniste

Psychosomaticienne

Journaliste médicale et auteure

Présidente de l’association Nutricréole « Santé des Outre-mer, Santé de la Terre »

www.facebook.com/nutricreole

Previous post

Karine Baste-Régis : le Joker du weekend de Soir 3

Next post

TRANSFERTS FOOTBALL

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *