Société

La route la plus chère du monde de 12 km… est à la Réunion !

REUNION : La route la plus chère du monde… de 12 kilomètres à 1,6 milliard !

La route la plus chère de France est réunionnaise… ou plutôt le sera, rappelait Challenges le 7 avril 2014. Sept ans de travaux titanesques seront nécessaires pour planter cette autoroute sur pilotis, supportant cyclones à 150 kilomètres-heure, et vagues de 10 mètres. Ce projet pharaonique d’un axe routier de deux fois trois voies en pleine mer est une « prouesse technique mondiale », soulignait la revue économique qui dans un raccourci grinçant, faisait ses comptes : «  Le confetti français au milieu de l’Océan Indien va signer un chèque de 1,66 milliard d’euros pour s’offrir une nouvelle route du littoral de… 12 kilomètres ».

Mediapart, le 9 février 2016, apportait des éléments nouveaux sur cet incroyable chantier.

Julien SARTRE accuse. Son enquête sur le méga chantier de la nouvelle route du littoral à la Réunion, l’a emmené à Madagascar. «  Là, les géants du BTP Bouygues et Vinci sont à la recherche de millions de tonnes de roches. Pour cela, un énorme trou dans la forêt malgache a été creusé, le port de Tamatave a été modifié, des « ristournes » ont été versées à de nombreuses institutions ».

Il poursuit : « Un trou profond de 45 mètres, étendu sur la surface de deux terrains de football, au milieu de la luxuriante forêt malgache, voilà à quoi ressemble le front de taille de la carrière d’Ambokatra, à 20 km de la deuxième ville de Madagascar, Tamatave.

Depuis quelques mois, des tirs de mine ont lieu chaque semaine. Selon l’exploitant de la carrière, la filiale de Bouygues Colas Madagascar, ces explosions sont le seul moyen d’obtenir des galets de calibre suffisant, entre une et dix tonnes, pour constituer la base de la nouvelle route du littoral ».

Soupçons de corruption, atteintes à l’environnement, risque de dérive financière : la nouvelle route revient à 130 millions du kilomètre, pour le citoyen qui prend sa calculette ! 

Qui paiera ? s’interrogeait Challenges. Si les accords de Matignon prévoient la participation aux frais de l’Etat et de l’Europe, il est stipulé que tout dépassement incombera à la région, qui doit trouver déjà 27 millions d’euros par an pour rembourser la Caisse des dépôts et consignations pendant 45 ans !

Or, comment raccorder cette rocade à la ville de Saint-Denis sujette aux embouteillages monstres ? Rien n’est prévu souligne le journal qui indiquait qu’un tunnel coûterait 450 millions d’euros de plus.

Et pourtant, le dossier de consultation publique précise que le basculement de la circulation sur la route actuelle nécessitera un raccordement, et qu’il faudra entretenir l’ancienne route de la corniche.

Previous post

Le salon de Babette sous le patronnage du Président du parlement européen

Next post

Urgent : Le dernier voyage de Léanne LANCIEN

Théo LESCRUTATEUR

Théo LESCRUTATEUR

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *