Société

La Réunion : un projet de deuxième terminal sucrier

Sur l’île de La Réunion, un projet de terminal portuaire sucrier est en train de voir le jour. Problème : le Grand port maritime de La Réunion n’est pas partenaire de cette infrastructure en gestation, dont l’utilité pour le pays reste à démontrer.

Le port de la Réunion sera-t-il bientôt « bicéphale » ? Pour l’instant, le sucre, principal produit d’exportation de ce département d’outre-mer de l’océan Indien, est acheminé de l’est et du sud de l’île jusqu’au Grand port maritime de La Réunion (GPMLR), à l’ouest. Le projet du terminal de Bois-Rouge pourrait changer la donne. Soutenu par le conseil régional et une collectivité intercommunale, un maire de la côte orientale souhaite développer un nouveau port à proximité de l’usine de transformation de la canne à sucre qu’abrite sa commune. Une convention unissant les partenaires autour de ce projet a été signée en octobre.

À l’initiative, on trouve Jean-Paul Virapoullé, édile de la ville de Saint-André. Il n’a pas encore obtenu le soutien du GPMLR mais justifie sa démarche par le manque de foncier nécessaire au développement de l’infrastructure existante. « Le quai du port actuel est entouré de seulement 85 ha, et cela ne suffira pas pour installer le futur hub à conteneurs prévu par CMA CGM. Mon but est de faire embarquer les 100 000 t de sucre produites dans l’Est, à Saint-André, et faire du nouveau terminal sucrier un ensemble de 300 ha pouvant également accueillir du vrac, du charbon et des produits dangereux. » La structure nouvellement créée pour mettre sur pied ce nouveau terminal portuaire se donne pour objectif de poser la première pierre en 2019, dans moins de cinq ans. (…)

Lire l’intéralité de l’article dans Le Journal de la Marine Marchande n° 5008 du 4 décembre 2015

Previous post

Amélie VANGOUT : Des agents de la RATP ont fait irruption chez moi !

Next post

Cecile Mc LORIN SALVANT AUX GRAMMY AWARDS

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *