Société

La position du CREFOM sur l’éventualité de la suppression de France Ô

Suite à la publication par le journal Le Monde, le 3 novembre 2017, d’un article faisant état de travaux du « comité action publique 2022 » ou CAP 22 qui aurait envisagé au ministère de la Culture, au cours d’une réunion tenue 3 novembre 2017, la suppression de France Ô, chaîne des outre-mer, le CREFOM s’interroge et s’étonne que des «pistes» aussi clivantes puissent être envisagées dans un cadre ministériel sans consultation préalable des Outre-mer, des personnalités qualifiées ultramarines et des associations représentatives.

 

Le CREFOM s’oppose catégoriquement à toute perspective de suppression de France Ô qui ne pourrait être interprétée que comme un geste de mépris caractérisé à l’égard des Outre-mer et tout particulièrement d’un million d’Ultramarins de métropole qui méritent, tout comme leurs compatriotes des territoires éloignés, une chaîne dédiée sur la TNT. Cette chaîne est, par ailleurs, une fenêtre irremplaçable, pour que les Français ne soient pas coupés des Outre-mer, de leur culture, de leur histoire aussi.

 

Le CREFOM tient à rappeler non seulement les engagements très clairs pris, dans le sens du maintien de France Ô, par la présidente de France Télévisions et dont le CSA a pris acte dès son entrée en fonctions, mais également les promesses de campagne de M. Emmanuel Macron, aujourd’hui président de la République, pour lequel la suppression de France Ô n’était pas à l’ordre du jour au printemps 2017.

 

Le CREFOM met solennellement en garde contre une politique du pire qui consisterait à prétexter, pour faire un mauvais procès à France Ô, de mauvaises audiences qui ne seraient dues en fait qu’à un manque de moyens alloués à la chaîne de l’outre-mer ou à une ligne éditoriale brouillonne, comme ce fut le cas naguère.

 

Non seulement France Ô, chaîne des outre-mer, doit être maintenue sur la TNT, mais sa pérennité doit être garantie par un renforcement des moyens mis à disposition par le groupe France Télévisions et un effort des autres chaînes du dit groupe, notamment pour soutenir de manière significative les programmes mis en production par France Ô.

 

Jean-Michel Martial

Président du CREFOM

Previous post

59 % de nos sondés disent non à une réforme du congé bonifié

Next post

Adieu Rudy Jabbour, premier photographe de Kassav

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *