Société

La nouvelle politique de la ville en Outre-mer

L’Observatoire national de la politique de la ville (ONPV) a publié son premier rapport le 3 mai remis à Hélène Geoffroy secrétaire d’état chargée de la ville. Les cinq départements et régions d’outre-mer et la collectivité de Saint-Martin sont concernés.

Quartiers prioritaires

Si les territoires ultramarins sont confrontés à des difficultés socio-économiques parfois similaires, ils connaissent cependant des évolutions démographiques différentes. Ainsi, les résultats du dernier recensement de l’Insee soulignent les évolutions démographiques contrastées selon les départements et régions d’outre-mer, entre 2008 et 2013 : baisse de la population en Martinique (-0,5 % en moyenne annuelle), la plaçant comme première région française perdant le plus d’habitants, stagnation de la population en Guadeloupe, légère augmentation de la population à La Réunion (0,7 % en moyenne annuelle), augmentation soutenue en Guyane (+2,2 % en moyenne annuelle) et à Mayotte (+2,7 % entre 2007 et 2012). Ces évolutions différentes placent chacun des territoires face à des enjeux spécifiques.

Dans ces contextes, les quartiers prioritaires sont globalement plus défavorisés que le reste de la région dans laquelle ils se trouvent. Ils présentent également, en général, des difficultés plus prononcées que l’ensemble des quartiers prioritaires de France métropolitaine ou que les unités urbaines de l’Hexagone concernées par des quartiers prioritaires. Ils ont, en outre, des caractéristiques qui diffèrent selon les territoires dans lesquels ils se trouvent. Les départements et régions d’outre-mer ainsi que les collectivités d’outre-mer concernées par la politique de la ville comptent 218 quartiers où résident près d’un quart de leur population. Il existe cependant des écarts importants d’un territoire à l’autre. En Martinique, 7 % de la population réside en quartier prioritaire, cette part s’élève à environ 70 % à Mayotte.

guadeloupe mai

La Guadeloupe compte 16 quartiers prioritaires comprenant 41 000 habitants, soit 10 % de la population guadeloupéenne. Sur les 16 quartiers prioritaires, 5 sont concernés par quatre territoires éligibles au Nouveau programme national au titre des quartiers d’intérêt national :  • Les Abymes Capou-Ferrand/Vieux Bourg, • Les Abymes/Pointe-à-Pitre Mortenol/Lauriers, • Les Abymes/Pointe-à-Pitre Zamia/Carénage/Louisy Mathieu/Blanchard, • Les Abymes/Pointe-à-Pitre Bergevin/Lauricisque/Grand Camp.

guyane mai

La Guyane compte 32 quartiers prioritaires comprenant 120 000 habitants, soit 50 % de la population guyanaise. 14 sont concernés par cinq territoires éligibles au Nouveau programme : Cayenne Centre Ville/Village Chinois, • Cayenne Ilet Malouins/Matines, • Cayenne Mango/Brutus, • Matoury Comou/Combo/Terca, • Saint-Laurent du Maroni Entrée de ville/Centre ville/Charbonnière.

reunion mai

L’île de La Réunion compte 49 quartiers prioritaires comprenant 162 610 habitants, soit 19,5 % de la population réunionnaise. 8 sont concernés par 6 territoires éligibles au Nouveau programme : Saint-Benoît Labourdonnais/Beaufonds, • Saint-André Centre Ville, • Saint-Denis Vauban/Butor, • Le Port Ariste Bolon, • Saint-Louis Le Gol, • Saint-Pierre Bois d’Olives.

martiniue mai

La Martinique compte 7 quartiers prioritaires comprenant 27 000 habitants, soit 7 % de la population martiniquaise et 3 soncernés par quatre territoires éligibles au Nouveau programme national : Fort-de-France Bon Air/Sainte-Thérèse, • Fort-de-France Trénelle Citron, • Fort-de-France Ville Basse (Centre Ville/Rive droite/Terres Sainville/Morne Abélard), • Fort-de-France Volga Centre.

mayotte mai

Mayotte compte 36 quartiers prioritaires comprenant au total 153 700 habitants, soit 71 % de la population de l’île. Parmi les trente-six quartiers prioritaires de Mayotte, quatre sont concernés par trois territoires éligibles au Nouveau programme : Mamoudzou Kawéni, • Koungou Majicavo-Koropa, • Pamandzi/Dzaoudzi La Vigie.

st martin mai

Saint-Martin compte deux quartiers prioritaires : Sandy Ground et Orléans-Gloire-Griselle comprenant 9 700 habitants, soit 27 % de la population saint-martinoise. Saint-Martin n’est pas concernée par le nouveau programme national de renouvellement urbain.

 

 

 

Previous post

La presse en rade en Martinique ?

Next post

COMMUNIQUE : Air Antilles poursuit sa politique de développement

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *