Société

La Martinique panse ses plaies

48 heures après des pluies diluviennes, la Martinique panse ses plaies.

Le drame a été évité vendredi en Martinique après l’épisode pluvio-orageux impressionnant. Pas de victimes humaines, malgré des cours d’eau en furie, des coulées de boue, des voitures et des containers ballotés par les flots. Les services d’urgence ont du tout de même prendre en charge certaines personnes âgées bloquées chez elle et de nombreux martiniquais se sont retrouvés dans l’incapacité de se déplacer. Si Météo-France a déclassé le niveau de vigilance en jaune, il est rappelé aux habitants d’être extrêmes prudents, des éboulements ou des glissements de terrain n’étant pas à exclure.

Inondation 2

Plusieurs communes, le Lamentin, Rivière-Salée, Sainte-Luce, Sainte-Anne et plus particulièrement Rivière-Pilote ont été inondées. Les Pilotins ont vu l’eau monter jusqu’à 2 m 50. Du jamais vu de mémoire d’anciens.

Sur le réseau routier, les grands axes ont tous été réouverts. Seules subsistaient quelques difficultés, dimanche, sur les réseaux secondaires. Interrogé sur le montant des dégâts, le préfet a indiqué qu’ils étaient estimés à 1,5 million d’euros.

Météo-France a placé la Martinique en vigilance Orange à 13h53, indiquant qu’une perturbation pluvieuse et orageuse stagnait sur les Petites Antilles, une bande nuageuse dans le canal de Ste Lucie se réactivant et pouvant intéresser le Sud puis le centre de la Martinique les prochaines heures. Des cumuls de précipitations attendus étaient de 30 à 60 mm venant s’ajouter aux 50 à 100mm voire plus déjà tombés.

Les consignes préconisées :

– Prendre connaissance des bulletins météo et des consignes de comportement
– Eviter au maximum les sorties dans les zones exposées : mer, montagne, forêt, littoral.
– Etre très prudent à proximité des cours d’eau.

La ministre des Outre-Mer, George PAU-LANGEVIN, a tenu à apporter son soutien à la population martiniquaise touchée par les fortes pluies, soulignant l’action efficace des services de l’Etat, des secours et des élus locaux pour s’assurer de la mise en sécurité des habitants. 

Le Premier ministre, Manuel Valls, sollicité par les élus martiniquais a promis que les communes touchées seraient bientôt classées en état de catastrophe naturelle dans les plus brefs délais. « Le fonds de secours sera mobilisé, le cas échéant, sur proposition du préfet », exprimant « toute sa solidarité avec les habitants des communes sinistrées ».

Inondation 4

 

Previous post

LA MARTINIQUE SOUS LES EAUX

Next post

TROPIQUES FM : BIENTôT LE DENOUEMENT ?

garincha josso

garincha josso

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *