Divers

La Guyane, la Réunion et la Nlle Calédonie à Ma Thèse en 180 secondes

MT 180 Ma thèse en 180 secondes permet aux doctorants de présenter leur sujet de recherche, en français et en termes simples, à un auditoire profane et diversifié. Chaque étudiant ou étudiante doit faire, en trois minutes, un exposé clair, concis et néanmoins convaincant sur son projet de recherche. Le tout avec l’appui d’une seule diapositive !

Ce concours s’inspire de 3MT®, conçu à l’Université du Queensland en Australie. Le concept a été repris en 2012 au Québec par l’Association francophone pour le savoir Acfas qui a souhaité étendre le projet à l’ensemble des pays francophones.

Les finalistes des regroupements s’affrontent aujourd’hui en demi-finale. Seuls 16 d’entre-eux seront sélectionnés pour participer à la finale nationale le 14 juin prochain.

 Camille Fritzel chercheuse à l’Institut pasteur de Cayenne présentera « Épidémiologie des arboviroses prioritaires en Guyane ».

 Doctorante au laboratoire PIMENT (Physique et Ingénierie Mathématique pour l’E‰nergie, l’Environnement et le bâtiment), Virgine Grosdemouge vulgarisera l' »Évaluation et retour d’expérience d’un éco-quartier en usage en milieu tropical: le cas du quartier de Ravine Blanche à l’Ile de La Réunion »

:  Dans le cadre d’une thèse à l’ École doctorale du Pacifique, Alexandre Bourles nous initiera aux « Bactéries à activités PGPR et champignons mycorhiziens à arbuscule de maquis miniers de la Nouvelle-Calédonie : interactions et rôle dans l’adaptation des plantes à la contrainte édaphique et développement d’inoculas utilisables pour la restauration des sites dégradés ».

 

Previous post

Guadeloupe : Justine Benin l'outsider contre Dianna Perran la protégée

Next post

Serge Letchimy : je suis profondément attaché à ma mission et à mes responsabilités

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *