Divers

La guyanaise Nolywé Delanon, meilleure thèse 2018 de HEC Montréal ?

Nolywé Delannon, professeure assistante en responsabilité sociale des entreprises à l’Université de Laval, vient de soutenir sa thèse de doctorat. Le jury le recommande pour le prix de la meilleure thèse 2018 de HEC Montréal.

@Facebook

Dans cette thèse intitulée « Repoliticizing Political CSR: Business–government–civil society relations in times of division », elle théorise l’évolution des rapports qu’entretient le Centre spatial guyanais, d’où sont lancées les fusées françaises et européennes, avec son territoire d’accueil qu’est la Guyane. Sa contribution est d’avoir mis au jour une forme invisible de résistance, la Créolisation, qui permet d’apporter un éclairage nouveau sur les rapports de pouvoir et sur le brouillage des frontières entre sphères publique, privée et ce qu’elle qualifie de sphère subalterne.

S’appuyant sur des auteurs caribéens tels qu’Edouard Glissant, Aimé Césaire ou Derek Walcott pour conceptualiser cette résistance créolisée, elle a par ailleurs voulu affiner en mobilisant les travaux de féministes comme Kimberlé Crenshaw ou Nancy Fraser.

Elle a obtenu un Best Paper Award à la conference de 2017 de l’Academy of Management, pour un article sur la Guyane.

 

Previous post

La renaissance du CREFOM, au bénéfice de qui ?

Next post

Des 6ème de banlieue insultés par des policiers à Paris ?

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *