Divers

La Guadeloupe peut interpeller le reste de la planète

C’est une nouvelle donnée scientifique ahurissante publiée dans les revues scientifiques les plus prestigieuses. La Guadeloupe a été désignée par les géographes et les spécialistes internationaux pour servir d’étalon de mesure à la population mondiale estimée à 7,418 milliards d’habitants au 1/07/2016, selon les statistiques fournies par la «  Population Réference Bureau », le PRB, l’organisme américain spécialisé dans la démographie mondiale.

people 1

Avec ses 1628,4 Km2, et en tenant compte d’une moyenne raisonnable de 4,5 personnes au mètre carré, la Guadeloupe abriterait tout juste l’ensemble de la population mondiale. Car avec un million de mètres carrés, chaque Km2 de territoire peut à lui seul regrouper non moins de 4,5 millions d’êtres humains, placés côte à côte. Il s’agit bien évidemment d’un simple calcul arithmétique, mais qui est incontestable et à la portée de tous. Il suffit de multiplier ce chiffre par le nombre de kilomètres carrés que compte l’archipel. J’ai même pris ma calculatrice ( 1628,4 X 4,5 = 7,32 milliards).

Cela peut paraître incongru quand on sait que la Guadeloupe, quoique le deuxième plus grand territoire des Petites Antilles après Trinité et Tobago, ne représente qu’1/91400 ème de la superficie totale des terre émergées, qui sont vastes comme donc un peu plus de 91 400 fois la Guadeloupe !

Mais ce cas pratique permet au contraire aux géographes de relativiser la densité de la population mondiale, sans même aller jusqu’à citer des cas extrêmes de sous-peuplement, tels le Canada, la Russie et l’Australie nous informe ILYES ZOUARI, dans les Echos du 3/10/2016.

L’Inde est à part, et est un des rares pays non insulaires à dépasser les 300 habitants par Km2, – 405 habitants au Km2-. Il est même plus peuplé ( 1,33 milliard ) que le continent africain tout entier ( 1, 19 milliard), alors que ce dernier est 6,6 fois plus étendu sans même prendre en compte le Sahara.

Le secrétaire de la revue Population et Avenir, se montre enthousiaste.

« Il revient à la Guadeloupe d’utiliser au mieux ce nouvel argument promotionnel qui ne peut qu’interpeller le reste de la planète ». ( Les Echos du 3/10/2016).

En préambule, il indiquait qu’il est déjà de notoriété que la population française de l’île de la Guadeloupe puise fièrement ses origines aux quatre coins du monde, et ce depuis quatre générations, et que la nouvelle donne démographique ainsi mise en relief de façon éclatante contribuerait à attirer encore un peu plus l’attention sur l’île.

population et avenir

Cher Monsieur Zouari, une telle déclaration d’amour à la Guadeloupe ne paraît pas avoir sorti de leur insignifiance et de leur atonie nos décideurs et nos responsables. Mais toutefois comptez sur eux pour bétonner la Guadeloupe, pour construire une nouvelle marina à Baie-Mahault, pour qu’aucune canne à sucre ne soit plus plantée en Guadeloupe ( on parle même très sérieusement de remplacer la canne à sucre par des vignobles !), et pour que nos enfants dans les tests mathématiques soient à – 14 par rapport à la moyenne nationale. Je ne parle même pas de l’obésité, nouvelle épidémie foudroyante, ou de l’absence honteuse de restauration scolaire. Continuons donc à nous empiffrer !

Tristan BERNARD a pu dire  : «  L’humanité qui devrait avoir six mille ans d’expérience retombe en enfance à chaque génération ».

Il ajoutait également : «  Je suis un contemplateur fervent de l’effort d’autrui ».

Henri BERGSON lui, écrivait que l’Humanité ne sait pas assez que son avenir dépend d’elle ( Les deux sources de la Morale et de la Religion) PUF.

Et si on remplaçait dans ces citations, le mot Humanité par la Guadeloupe !

Previous post

La semaine des Outre-mer à Sciences Po

Next post

LES RÉGIONS DE FRANCE D’OUTRE-MER ET LEURS PRODUITS

Théo LESCRUTATEUR

Théo LESCRUTATEUR

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *