Divers

LA DOYENNE DE  RIVIERE-SALEE A FÊTE SES A 108 ANS

A 108 ans, Estella AVRILA chante toujours « Ferme tes jolis yeux ».

Le week-end dernier, entourée de ses enfants, de ses amis proches et de musiciens pour la circonstance, la maison verte était en fête pour arroser cet  anniversaire tant attendu !

Quel moment agréable dans cette maison qui fait revivre des souvenirs ! Comme chaque année depuis ses 100 ans, Margot, sa fille aînée, Laventure, Lili et les autres enfants préparent la fête pour honorer leur maman dans ce bel âge. Madame AVRILA est née le 12 octobre 1909. Plus d’un siècle s’est fait jour à ses yeux !

Les voisins proches et les amis de la famille participent et savourent ce grand moment de joie autour d’un grand repas, arrosé de champagne accompagnant le gâteau de l’élue du jour. Une ambiance familiale, conviviale et bien locale remplissait tous les coins de la maison qui était jadis celle du seul cordonnier de Rivière-Salée. Bien des souvenirs reviennent à l’esprit dans les odeurs de la maisonnée à étage typiquement en bois d’antan.

Alors que madame AVRILA était à l’accueil de ses invités, allongée sur son sofa, voilà Sarah, son amie de 103 ans qui arrive fleurs à la main, un pot-pourri de biguines aux lèvres pour souhaiter à sa manière un joyeux anniversaire à son amie de toujours, comme toutes les fois où elle vient lui rendre visite. Non mais ! A croire que Rivière-Salée est la  terre de centenaire ! C’est donc là qu’ils se réfugient !

Le Maire André Lesueur, ami de la famille, partageait l’ambiance amicale qui était le maître-mot de ce moment de partage.

De plus,  quelques musiciens saléens ont voulu honorer ce doux moment annuel en alliant gaité, convivialité et respect devant cette centenaire qui a mis en pratique les règles de vie ainsi que les valeurs morales et spirituelles dans sa vie de tous les jours. Oui, Estella AVRILA était assidue aux activités religieuses et servait l’église jusqu’à n’en plus pouvoir. Une femme très volontaire, faisant preuve d’empathie dans les épreuves des autres.

Une journée qui s’est très bien terminée en danse et en chanson tout à l’honneur de celle qui a chanté la dernière chanson : « ferme tes jolis » yeux ».

Mi bel jounin !

Joseth SYMPHOR

Previous post

Françoise SÉMIRAMOTH et la thématique du "genre"

Next post

Harry Roselmack distingué en tant que réalisateur

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *