Société

LA CONFERENCE IRENA A LA MARTINIQUE

En Martinique se tenait du 22 au 24 juin, la conférence de l’Agence internationale des énergies renouvelables (IRENA), organisée avec l’AME. Gouvernements, entreprises privées et publiques, banques, experts techniques et scientifiques se sont réunis au Palais de Madiana dans le cadre des Initiatives GREIN (Global Renewable Energy Islands Network) et SIDS-Lighthouse visant à promouvoir des solutions renouvelables à destination des Petits Etats Insulaires en Développement (PEID)

irenalogo

Structurée en quatre grandes thématiques : les ressources renouvelables, la technologie basée sur ces sources, l’énergie de la biomasse et des déchets, le dessalement d’eau de mer, la conférence a traité des différentes problématiques environnementales et énergétiques communes aux milieux insulaires et leurs solutions :

– les innovations technologiques en matière d’énergies marines, éolienne, solaire, géothermique, etc.
– l’intégration des énergies intermittentes (énergie éolienne, énergie solaire) au réseau électrique
– la valorisation énergétique des déchets
– les systèmes de dessalement à partir d’énergies renouvelables
– les mécanismes de financement et d’investissement

Dans son discours, Serge Letchimy précisait que « Dépendant fondamentalement de l’énergie fossile, nous sommes mécaniquement dépendants du système extrêmement vertical structuré par ce type d’énergie. Cette dépendance a des conséquences en terme de gaz à effet de serre, en terme de pollution environnementale et à des conséquences climatiques… Derrière ce système, il y a toutes les pollutions possibles mais aussi une organisation de la société qui organise les schémas de production.

L’histoire est assez paradoxale. Nous avons connu dans nos pays toutes les formes de domination… Heureusement, la nature nous redonne la main. Nous avons une richesse incroyable en matière de biodiversité tant sur le plan marin que sur le plan terrestre, nous avons une capacité de résilience naturelle… Pourquoi ne pas construire cette indépendance par rapport au pétrole qui nous permette de construire notre modèle de développement ? »

Le potentiel des îles en matière d’innovation et de développement des énergies renouvelables a été mis en valeur lors de cette manifestation, l’objectif de l’IRENA Martinique étant de préparer la contribution des îles à la 21e édition de la Conférence des Parties (COP21).

Previous post

Les nouveaux défis de Muriel

Next post

Le projet Cabaré : un défi relevé pour la banane durable

garincha josso

garincha josso

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *