Divers

La communauté ultra-marine s’exprime à propos de Tropiques FM

Cette année, la grille de programmes de Tropiques FM a été marquée pour notre communauté par une réelle déception. Ce média devrait être d’abord au service de la communauté. Il semble que ses dirigeants, nonobstant le cahier des charges et les obligations qui en découlent, en aient décidé autrement.

Le mercantilisme est la règle, ce qui peut se comprendre, mais l’obsession de la rentabilité, nettement perceptible conduit à une production facile susceptible de plaire aux moins exigeants des auditeurs.

Ce que nous voulons dire peut difficilement être pris à la légère et encore moins ignoré systématiquement. Les voies de la conscientisation et du développement culturel sont exigeantes. Aujourd’hui Tropiques Fm fait dans la platitude et dans le lieu commun. Nous ne sommes pas loin d’une caricature de radio.

Quelques exemples puisés dans la grille de programme :

Ce que l’on appelle « la Matinale » est-elle de nature à drainer l’auditeur vers d’autres programmes ? A notre avis, non. Dans cette tranche, qui devrait fidéliser les communautés des Outremers peu ou pas d’informations sur les iles, de commentaires, de points de vue de leaders. C’est dommageable.

Depuis la création de cette radio, la communauté est à l’écoute d’un important rendez-vous, celui de Midi où le présentateur s’y exprime d’une manière explicite, avec des invités régionaux ou hexagonaux de qualité. A notre grand désespoir ce rendez-vous a été remplacé par un flash sans intérêt et reporté à 20 h. Certes le rendez-vous est là, mais il n’a pas le même poids car à cette heure il y a la télévision, le football,  bien d’autres choses à faire vous en conviendrez. C’est un rude coup porté à notre communauté.

Quant à l’émission « Laisse Parler les Gens » diffusée le soir à 21 h, elle a perdu de son originalité. Le choc entre deux personnalités journalistiques et le public y était essentiel. L’animateur principal y apportait sa touche personnelle, son expérience, sa connaissance des gens et du pays, ses anecdotes. Il nous apprenait beaucoup de choses. Aujourd’hui nous avons l’impression d’une émission «  light » et sans intérêt.

Les émissions dominicales, elles, ont subi des coupures terribles. Nous nous interrogeons sur le pourquoi de cette désorganisation. Le sport le  dimanche matin à 7 h. Qui écoute à cette heure ?

Le départ de Dominique Tauliot et de Colin Serin nous peine. La culture populaire a disparu des ondes. Elle avait son public.

Ce sont là quelques exemples qui démontrent que cette radio est loin de remplir la mission qui est la sienne. A moins qu’elle se soit abandonnée à la tyrannie des sondages ?

Mais la réalité est toute autre. Si vous perdez de l’écoute sur un média, c’est que vous vous êtes coupés de votre base. N’oublions jamais que le public reste indifférent à des décisions qu’il n’a pas le sentiment de pouvoir influencer. Oui, aujourd’hui notre public doit faire valoir ses droits. Car c’est un auditoire vivant, actif, capable de discernement et aussi capable de faire connaitre ses opinions et ses désirs.

Serait-ce trop demander que la programmation réponde aux besoins et aux goûts des couches des différents publics ?

C’est la tâche du diffuseur de démontrer que la couleur, la nôtre peut faire contrepoids aux dangers de l’esprit de clocher, et être un média ouvert à tous les vents du monde.

René SILO  Président d’association (auditeur de TROPIQUES FM depuis sa création)

cazeneuve-1
Previous post

Guadeloupe : La violence est devenue une banalité !

Trinidad Football
Next post

Les ligues de foot des colonies interdites de FIFA

97land

97land

Des infos, des potins, des événements... Toute l'actu du 97.

5 Comments

  1. octobre 4, 2016 at 12:27 — Répondre

    Chers compatriotes,
    J’ai créé TropiquesFM pour que grandisse ma communauté. La trahison dont j’ai été victime par un homme qui était comme un frère pour moi n’est rien au regard du mal qu’il a fait a l’épanouissement de ma communauté. Après avoir tout tenté pour le ramener à la raison, nous avons tous du subir l’instinct qui l’anime. Je suis toujours dans ce combat. Il est regrettable que certains n’eurent pas le courage de refuser ce qui se jouait dès 2013. Aujourd’hui d’anciens employées sont en souffrance car licenciées sans réel motif…juste pour avoir voulu se respecter et respecter leur mission au service de la communauté.
    Je n’attend pas d’actes de compréhensions ni du sens de la justice de mon adversaire ! Et je le regrette pour lui.
    Maintenant, membres de la communauté, vous comprenez pourquoi je suis allé si loin pour récupérer TropiquesFM, la radio que j’ai fondé pour vous, sans y avoir gagné le moindre euros contrairement à mon adversaire et aux membres de sa famille.
    Soyons unis pour chaque combat indispensable à l’intérêt général…
    Claudy Siar

  2. Christophe
    octobre 4, 2016 at 15:19 — Répondre

    Je suis totalement en accord avec l’article. Mais Claudy avant votre Tropiques FM il y avait bien une radio ? Vous avez pris la place de Daniel Valminos. Qu’en avez-vous fait ?

    • octobre 4, 2016 at 23:39 — Répondre

      Je comprends votre déception ! Je la partage et j’en porte la responsabilité car j’ai fait confiance à un homme qui n’a pas respecté les ambitions de notre communauté. J’ai pris un engagement en 2007; offrir à la communauté la plus belle vitrine pour son épanouissement, une rampe de lancement POUR les plus ambitieux d’entre nous. Ma défaite n’est que provisoire. J’ai en face de moi un homme qui veut me terrasser par défi et moi je suis déterminé à sauver l’outil médiatique de notre communauté. Des employées ont subi et subissent encore la terreur de mon adversaire ! Ces femmes antillaises sont en souffrance et personne ne les soutient… je me bats aussi pour elle. Je souhaite une paix juste pour toutes les parties en conflit. L’agenda de mon adversaire est très éloigné de nos préoccupations communautaires. Cependant, si rien n’est réglé avant la fin de l’année, ce sont des révélations qui mettront un terme à tout ce gâchis. En espérant vous avoir apporté quelques éléments de réponses…
      Intéressez vous à ces 3 femmes en souffrance à cause de la situation…

  3. octobre 4, 2016 at 15:30 — Répondre

    C’est vrai que c’est une radio qui, de plus en plus, perd quelque peu de son intérêt. A l’époque de Média Tropical et au début de Tropiques FM, j’écoutais relativement souvent.
    Maintenant je me tourne vers Youtube pour la musique et vers des journaux en ligne directement pour suivre l’actualité ultramarine.
    Dommage…

  4. Nèg MAWON
    novembre 9, 2016 at 22:24 — Répondre

    On se dirige … depuis des mois et mois VERS (écoute de si belles émissions !) LES RADIOS DE NOS PAYS D’ ORIGINES !… CQFD !

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *